Ce week-end, le grand cirque de la Formule 1 se rend dans les rues de Marina Bay pour la 14ème manche du championnat F1, le Grand Prix de Singapour 2017. A l’issue du Grand Prix d’Italie, Lewis Hamilton a mené la course de bout en bout en battant le record du nombre de pole. Il en a d’ailleurs profité pour prendre pour la première fois cette saison la tête du championnat. Alors que les circuits urbains ne semblent pas convenir à la Mercedes, le circuit de Singapour est, à l’instar de Monaco, craint par l’écurie de Brackley. Ferrari a l’opportunité de reprendre la tête au classement pilote alors que Red Bull voudra jouer la gagne. Blog Automobile refait le film du week-end.

Les Essais Libres : Daniel Ricciardo et Red Bull en très grande forme !

(Credits : @F1 Twitter)

Les pilotes s’élancent pour la première séance d’essais libres sur une piste encore marquée par endroits de zones humides dûes à la pluie qui s’est abattue dans la nuit. Mais pas de quoi sortir en pneus pluies ou intermédiaires. Côté pilotes, il y a de la place pour les jeunes : Sean Gelael pilote la Toro Rosso de Carlos Sainz alors qu’Antonio Giovinazzi prend la place de Kévin Magnussen dans la Haas. Le Halo est également de sortie notamment sur la monoplace de Kimi Raïkkönen. La quasi-totalité des pilotes auront réalisé leur meilleur tour chronométré avec les pneus ultra tendres. A ce jeu, ce sont les RedBull qui se sont montrées les plus véloces puisque Daniel Ricciardo signe le meilleur temps de la séance avec déjà un record au tour du circuit à la clé. Son temps est de 1min 42s 489. Il est suivi de près par la Ferrari de Vettel (+0.109s) et de son coéquipier Verstappen (+0.121s). Les Mercedes sont déjà en retrait dès la première séance en 4ème et 6ème position !

Après de multiples annonces tant attendues de la part du quatuor Renault-McLaren-Honda-Toro Rosso, la deuxième séance d’essais libres s’est donc déroulée de nuit. Nombreux sont les pilotes qui sont partis à la faute dans cette séance. Nombreux sont ceux qui sont aller jusqu’à embrasser les murs, parfois d’un peu trop près à l’instar de Palmer ou encore de Pérez. A tel point qu’une Virtual Safety Car devra être lancée puisque Vettel, succédant à Verstappen au même endroit, partit à la faute, décrochant un panneau publicitaire. Et c’est une fois de plus les RedBull qui sortent en tête de cette séance. Ricciardo, le premier une fois de plus, établissant un nouveau record de temps en 1min 40s 852, suivi de son jeune équipier Verstappen à +0.556s et d’Hamilton à +0.703. Belle carte à jouer pour l’australien ce week-end d’autant que les Ferrari n’étaient nulle part cette séance. Raïkkönen a signé le 9ème chrono alors que Vettel est lointain 11ème (toutefois en pneus soft).

(Credits : Sutton Images)

La dernière séance d’essais libres laissa les pilotes sans exceptions se lancer en pneus ultra-soft. Alors que Max Verstappen semblait indéniablement l’homme en forme cette séance, son équipier Ricciardo voulut confirmer sa grande forme du vendredi. Hélas, Ericsson provoqua un drapeau rouge dans la dernière demi-heure en allant taper l’arrière de sa monoplace au virage 19 à la sortie du tunnel. Une fois le drapeau rouge levé, Ricciardo s’élance. L’australien, ne peut améliorer puisque dans son premier tour d’attaque, il s’en est allé toucher la barrière au même endroit que son équipier ainsi que Vettel la veille. De son côté, Verstappen en haut du classement, repassa par les stands pour une alerte au niveau d’un problème dans le passage de ses vitesses. Il réussit à conserver le meilleur temps néanmoins en 1min 41s 829, suivi de Sebastian Vettel à +0.072s ! Hamilton est le troisième à +0.142s. A noter la bonne performance affichée par McLaren 4ème et 5ème cette séance !

(Credits : @F1 Twitter)

Les Qualifications : Vettel écœure toute la concurrence !

La séance de qualifications s’élance sous les lumières artificielles des rues de Marina Bay. Les Ferrari sortent très rapidement des garages pour effectuer un tour. Et comme lors des séances d’essais libres, nombreux vont s’approcher un peu trop des murs. Mais les monoplaces de 2017 sont robustes et toucher le mur n’engendre pas ou peu de conséquences. Sauf pour le malheureux Felipe Massa. Nombreux sont ceux qui à la fin de leur tour lancé, ont été marquer de leur emprunte le mur au niveau du virage 21 avant le dernier virage. Hélas, le brésilien manquera lui de chance puisqu’il est le seul à en sortir avec une voiture endommagée. Plus précisément au niveau du pneu arrière droit. Retour aux stands précoce en début de séance donc pour Massa. C’est Max Verstappen qui est le premier à la fin de la Q1 avec un nouveau record du tour. Il est suivi de très près par son équipier Ricciardo. Côté éliminés, on retrouve logiquement les Sauber, ainsi que les Williams. Massa avait pu ressortir mais fit une erreur dans le dernier virage. Magnussen est également éliminé à ce stade.

(Credits : Sutton Images)

Lors de la Q2, Max Verstappen confirme en prenant la tête du classement alors que les Mercedes ne semblent absolument pas en mesure de signer une pole ce week-end. On pense alors que la pole se jouera entre Ricciardo et Verstappen qui sont clairement à l’aise avec leur RB 13 sur ce circuit. Du côté des éliminations, on retrouve Grosjean, pour qui la présence en Q2 est déjà une réussite. Les Force India sont également éliminées, pas à l’aise sur les circuits urbains malgré des améliorations techniques pour renforcer l’appui aérodynamique. Kvyat et Palmer sont battus également par leur coéquipier respectif qui constitueront la future line-up Renault.

Enfin, la Q3 offre un rebondissement inattendu. Il est bon de noter la présence des deux McLaren une fois de plus qui confirment que le châssis est bon en dépit du moteur qui les équipe… Alors que Kimi Raïkkönen démarrait en trombe dans le premier secteur, il ne pouvait terminer correctement son tour. Pendant ce temps, les Red Bull prenaient le haut du classement à l’avantage de Verstappen. C’est alors que Vettel a sorti le tour parfait pour coller 0.323 secondes au néerlandais! Il réalise la pole en 1min 39s 491. Les Mercedes, comme prévu, sont reléguées en troisième ligne.

(Credits : Sutton Images)

La grille de départ prenant compte des pénalités se présente comme suit :

La Course: Ferrari dans le chaos, Hamilton sans pitié.

(Credits : @F1 Twitter)

Peu avant le départ, la pluie s’est invitée dans les rues de Marina Bay. Certains font le pari des pneus pluie alors que la plupart part en intermédiaires. Au départ, Kimi Raïkkönen prend un bon départ sur la gauche alors que Vettel tasse Verstappen. Ce dernier se retrouve entre les deux Ferrari et ne peut éviter le contact avec le finlandais qui touchera également son coéquipier. Raïkkönen et Verstappen sont immédiatement out, emportant Alonso dans le crash. Vettel part en tête à queue un peu plus loin, cassant l’avant de son aileron alors que la voiture de sécurité fait son entrée. Sa voiture trop endommagée, il est contraint d’abandonner, laissant la tête de la course à Hamilton, bienheureux d’être passé au travers de ces événements. A la fin de la Safety Car, Hamilton devance Ricciardo et Hülkenberg.

(Credits : Sutton Images)

Au 12ème tour de la course, la Safety Car fait une seconde intervention pour sortie de piste de Kvyat dans les barrières. Hamilton décide de rester en piste alors que d’autres rentrent aux stands à l’instar de Ricciardo. Dès le 26ème tour, Magnussen demande à son équipe de rentrer aux stands pour chausser des pneus slicks. Il part en pneus ultra-soft et est imité par Massa. Tous les pilotes suivent quelques tours plus tard.

(Credits : Sutton Images)

Au 38ème tour, Ericsson, dans le même style que lors des essais libres, part en tête a queue et tape les barrières par l’arrière. La Safety Car sort pour la troisième fois de la course. Hülkenberg, solide 4ème, est contraint de repasser par les stands pour un problème sur sa monoplace qui lui coûtera de nombreuses places mais abandonnera plus tard. La course ne pouvant aller au terme des 61 tours, le chronomètre est lancé à la fin de la Safety Car, les voitures rouleront pour encore 30 minutes. Hamilton franchit le drapeau à damier le premier suivi de Ricciardo et de Bottas. La course aura connu 8 abandons. A noter la 4ème place de Sainz, la 6ème place de Palmer qui ouvre enfin son compteur cette saison, ou encore la 7ème place de Vandoorne. Des résultats chamboulés par une course chaotique!

Au classement, Hamilton fait une énorme affaire avec l’abandon du poleman Vettel, le reléguant désormais à 28 points au classement des pilotes. Côté constructeurs, Renault passe devant Haas.

(Credits : F1 App)

Le grand cirque de la Formule 1 se donne rendez-vous dans 15 jours pour le Grand Prix de Malaysie, son ultime apparition dans le calendrier F1.