Week-end chargé en matière de compétition automobile ! Entre la fin du Rallye d’Argentine, le WEC à Spa, le WTCC au Hungaroring, l’ouverture de la saison de DTM à Hockenheim, la NASCAR à Talladega, l’IndyCar à Sao Paulo et le V8 Supercars à Barbagallo, il y en avait vraiment pour tous les goûts !

logo_wrc

On passe rapidement sur le WRC puisqu’il a déjà été traité sur le blog (ici), mais rappelons tout de même la belle victoire de Sébastien Loeb pour son dernier rallye sur terre devant Sébastien Ogier qui garde la tête du championnat. Notons quand même que si Loeb n’a participé qu’à seulement deux rallyes, il compte plus de points que son coéquipier Hirvonen…

logo_wec

Passons au WEC, le championnat du monde d’endurance, dont la deuxième manche se déroulait Samedi à Spa-Francorchamps pour une course de 6 heures. Une fois n’est pas coutume, c’est par un superbe temps que la course a eu lieu et c’est Audi qui s’est imposé avec la n°1 de Lotterer/Treluyer/Fässler et qui signe au passage un triplé (dans l’ordre s’il vous plait !) devant l’unique Toyota rescapée, la n°8 du trio Davidson/Buemi/Sarrazin. Rien à redire concernant la prestation de la marque aux anneaux, mais on peut regretter que la lutte avec Toyota n’ait pas duré jusqu’au bout puisque la n°7 a malheureusement dû abandonner à mi-parcours suite à un problème de freins causé par le système de récupération d’énergie. Inquiétant en vue du Mans le mois prochain, car cette auto était la version 2013 (la n°8 qui termine quatrième était encore une version 2012), mais gageons que les équipes du constructeur Japonais sauront tirer les leçons de cette mésaventure et arriveront dans la Sarthe plus fortes que jamais ! On retiendra aussi les belles victoires dans les catégories « inférieures » de l’équipe Pecom Racing (Minassian/Perez Companc/Käffer) sur Oreca en LMP2, d’AF Corse (Bruni/Fisichella)  sur Ferrari 458 en GT-Pro et d’8 Star Motorsport (Potolicchio/Malucelli/Aguas) en GTE-Am, également sur Ferrari. A noter le crash impressionnant d’Antonio Pizzonia qui a détruit son Oreca dans le Raidillon suite à une rupture mécanique, mais qui s’en tire heureusement sain et sauf. Rendez-vous les 22 et 23 Juin prochains pour la manche suivante, les 24 Heures du Mans !

Le crash de Pizzonia en images :

logo_wtcc

En WTCC, Yvan Muller (Chevrolet) remporte le première course après avoir signé la pôle et finit cinquième de la seconde remportée par son ex-coéquipier et champion en titre Rob Huff, désormais chez Seat. La deuxième course a été marquée par un incident au premier tour qui a envoyé Gabriele Tarquini (Honda) et Franz Engstler (BMW) à l’hôpital suite à des douleurs ressenties à la poitrine et au cou. Au championnat, Muller conforte son avance avec 160 points, devant Tarquini (114) et Huff (68).

logo_dtm

Pour la reprise du DTM, à Hockenheim, c’est BMW qui s’impose avec le Brésilien Augusto Farfus, qui signe sa seconde victoire en carrière au terme d’une course très animée qui aura vu de très nombreuses et viriles passes d’armes, désormais facilitées par l’introduction du DRS (aileron arrière mobile), système emprunté à la F1. Le français Adrien Tambay, qui arborait une Audi aux couleurs d’Iron Man n’aura parcouru que trois petits tours avant que son armure ne décide de prendre feu. Tony Stark, fan de la marque, a dû être très déçu de cet incident ainsi que des performances d’Audi en général, puisque la meilleure voiture aux anneaux ne se classe que sixième, malgré la pôle position de son pilote Timo Scheider. Le petit nouveau, Timo Glock, arrivé fraichement de la F1 et qui a signé un début de course assez remarquable malgré une petite sortie de piste, a dû abandonner après avoir perdu une roue dont l’écrou n’avait pas été correctement serré lors de son arrêt aux stands ! Dommage, mais il faudra sans doute compter sur lui dans les courses suivantes. La remontée fantastique de la course aura été réalisée par Dirk Werner sur BMW, parti dernier et qui finit deuxième ! Le podium est complété par Christian Vietoris sur Mercedes, le champion 2012 Bruno Spengler termine quatrième.

logo_nascar

On passe de l’autre côté de l’Atlantique avec la NASCAR Sprint Cup dont la dixième épreuve se déroulait à Talladega. La course aura duré une éternité, non pas à cause de la distance à parcourir, non non, mais plutôt à cause de la pluie qui a imposé un drapeau rouge de plus de trois heures ! C’est David Ragan qui s’impose dans le dernier tour d’une course marquée par deux « big-one » l’un au 44ème tour, l’autre en toute fin de course, qui a obligé les officiels à rallonger la course de 5 tours.  Le malheureux de la journée restera sans doute Matt Kenseth qui ne finit que septième alors qu’il a mené 142 tours sur 193 ! C’est ça aussi la NASCAR, du suspens jusqu’au bout ! Denis Hamlin, qui signait là son retour à la compétition après plus d’un mois d’arrêt suite une blessure aux vertèbres à Fontana, n’aura effectué que quelques tours jusqu’à la première neutralisation avant d’être remplacé par Brian Vickers. Les médecins devront se prononcer afin de savoir s’il pourra effectuer les prochaines courses dans leur intégralité. Jimmie Johnson se maintient en tête du championnat.

En bonus, des vidéos :
– De l’arrivée :

-Du premier accident collectif :

logo_indycar

De l’autre côté de l’Atlantique toujours avec l’Indycar, où Takuma Sato, ancien pilote de F1 reconverti en 2010 dans la discipline, a frôlé l’exploit en manquant de peu de remporter son deuxième Grand Prix d’affilée. Le japonais, qui a remporté le premier GP de sa carrière lors du dernier rendez-vous à Long Beach, s’est fait dépasser par James Hinchcliffe dans le tout dernier virage du dernier tour, rageant ! Il termine donc deuxième, à seulement 3 dixièmes de secondes ! Le podium est complété par Marco Andretti. Sato pourra néanmoins se consoler en se disant qu’il garde la tête du championnat ! Du côté des Français engagés, Simon Pagenaud termine à la neuvième place tandis que Sébastien Bourdais finit quatorzième. La prochaine course n’est à manquer sous aucun prétexte, puisqu’il s’agit des mythiques 500 Miles d’Indianapolis qui auront lieu le 26 mai.

logo_v8Enfin, terminons avec le V8 Supercars où Jamie Whincup, qui arrivait avec seulement une victoire au compteur cette année, a remporté 2 courses sur les 3 disputées ce week-end, la première victoire revenant à son coéquipier Craig Lowndes. Malgré une sortie de piste causée par une glissade sur du liquide de refroidissement répandu sur la piste par un concurrent, Whincup est parvenu à revenir aux avants postes en profitant d’un safety-car et d’un arrêt éclair aux stands. Le quadruple champion profite de cet excellent week-end pour s’offrir une légère avance à la première place au championnat. Mark Winterbottom quant à lui pourra être élu poissard du week-end, puisqu’il s’est comme Whincup essayé au patinage artistique, mais il a également dû faire les frais d’une crevaison… Des courses animées donc, comme toujours dans cette catégorie, dans lesquelles on a pu assister à de nombreux « tankages » dans le sable, très présent autour de la piste, et duquel il est très difficile de sortir, tout du moins sans dépanneuse ! Whincup, lui, aura eu de la réussite puisqu’il y est parvenu après son excursion hors piste.

Via Youtube.