AUTO - WRC RALLY D' ARGENTINE 2013

Le rallye d’Argentine est la 5e manche du Championnat du monde (WRC), Sébastien Loeb a remporté la première place, samedi à Villa Carlos Paz, validée samedi soir par la direction de course. Cette manche était le dernière sur terre pour le pilote de la DS3 Citröen. Les amateurs de WRC le savaient, Sébastien Loeb l’avait annoncé. Le duo international raccroche les gants pour aller vers de nouveaux horizons. La relève est là avec Sébastien Ogier au volant de sa Volkswagen Polo R. En l’occurrence, ce dernier rallye a tenu en haleine le public qui a assisté à un retournement de situation spectaculaire. Une fin de carrière avec panache pour Loeb et qui ne se réduit pas à celle de Schumacher, sans saveur ni adrénaline.

Sur son site, Loeb déclare « Je suis tout simplement heureux d’avoir décroché un nouveau succès, et ce pour mon dernier rallye sur terre », le gong a sonné et cette fois-ci, sans report. Durant la première partie de cette manche Sébastien Ogier s’est positionné en leader. Cependant, lors de l’ES7, Ogier ne pouvait plus manier sa Polo R comme il le souhaitait à cause d’une défaillance du frein à main, un problème récurrent déjà signalé par Jari. Lors de la conférence de presse, le pilote Volkswagen explique « C’était un virage très délicat, avec beaucoup de terre. Il y avait aussi beaucoup de boue et, dans ces conditions, on a besoin que le frein à main fonctionne. Le problème, c’est que le mien ne fonctionnait pas depuis la spéciale précédente. Je ne le ressentais pas, parce que personne ne l’utilise trop. A cet instant, j’ai tout simplement bloqué mes roues avant et, dans ces cas-là, on va tout-droit : je ne pouvais rien faire d’autre que sortir de la route. Heureusement, on n’est pas resté bloqué dans le fossé, c’est le plus important. Ensuite, on pouvait encore rester dans la bagarre, on pouvait mettre un peu la pression à Mikko. C’est ce qu’on a fait, sur Seb également. Malheureusement, quand on a crevé ça a été game-over. ». Loeb le dépasse et redevient le king du WRC. Effectivement, Loeb a su attaquer lors l’ES8 et ES9. Ainsi, le pilote de la DS3 a creusé l’écart puis laissé sur place ses concurrents.

Quant à Sordo, l’erreur de son co-pilote lui a valu un tonneau jeudi. Sordo déclare à la presse « Je suis très déçu mais c’est comme ça. Carlos m’a indiqué un virage à fond, et c’était un virage lent. Ensuite, j’ai perdu la direction assistée. » Est-ce un problème de lecture de notes ou de prise de notes du second? Ceci dit, les pilotes de la DS3 n’ont pas une confiance aveugle en les capacités de la voiture. Que ce soit Hirvonen, Loeb ou Sordo, à l’unanimité, trouvent la DS3 trop vive, sous-vireuse, avec des réactions trop pointues, qui au moindre écart de pilotage ou de co-pilotage, part à la faute. Au départ des spéciales les DS3 Citröen sont plus véloces, pourtant, au bout de quelques spéciales, les Polo R abîment moins les trains de pneus. Difficile de garder la maîtrise si d’autant plus les conditions de sols sont instables.

Rallye Argentine Polo R - Ogier

Malchance pour Hirvonen qui a subi deux problèmes techniques durant l’ES8 et l’ES9. Une crevaison précède  une coupure électrique. Mikko Hirvonen réussi tout de même à gagner la 6e place au général mais devancé de 65 points par Ogier. Tout n’est pas facile pour Loeb, même si on considère qu’il ne s’est pas entraîné cette année sur terre, il déclare « L’Argentine, c’est être en 6e à l’équerre ! C’est aussi d’avoir l’avant de la voiture complètement en l’air, être dans tous les sens et dans toutes les positions. Cela peut être des grandes courbes rapides, ou des virages étroits et sinueux. Bien évidemment, il y a parfois des surprises avec des gros rochers sortis par d’autres autos… mais nous avons pu éviter les pièges pour gagner. » Le champion du monde recadre ses objectifs  » Maintenant, place à Barcelone en Supercup, puis au Grand Prix de Pau où je vais courir en Mitjet. Un bon week-end en perspective avec mes amis et toute l’équipe Loeb Events qui sera présente sur place. »

Classement Général:

1. Sébastien Ogier (FRA) 122 pts
2. Sébastien Loeb (FRA) 68
3. Mikko Hirvonen (FIN) 57
4. Jari-Matti Latvala (FIN) 49
5. Mads Ostberg (NOR) 38
6. Thierry Neuville (BEL) 35
7. Dani Sordo (ESP) 29
8. Evgeny Novikov (RUS) 27
9. Martin Prokop (CZE) 21
10. Nasser Al-Attiyah (QAT) 20

 Classement championnat constructeurs/écuries : 
1. Volkswagen Motorsport, 154 pts
2. Citroën Abou Dhabi WRT, 140 pts
3. Qatar M-Sport WRT (Ford), 73 pts

 Crédit Photo: Sophie Graillon po/Ogier  et @SebastienLoeb