Qui va succéder à Massa chez Williams ? (Credits: Formula 1)

Ce week-end, le grand cirque de la Formule 1 se rend au Brésil sur l’Autódromo José Carlos Pace (Interlagos) à São Paulo pour la 19ème manche du championnat : le F1 Grand Prix du Brésil 2017. Avec un événement qui serrera les cœurs des spectateurs : le local Felipe Massa y tournera pour la dernière fois, ayant annoncé la semaine dernière la fin de sa carrière en F1…définitivement, cette fois-ci. Hamilton ayant remporté sa quatrième couronne mondiale il y a quinze jours lors du Grand Prix du Mexique, la saison ne présente plus de grands enjeux pour les quatre écuries du haut de tableau ; qui va tout de même sortir son épingle du jeu ? La Renault est-elle en mesure de prendre la sixième place au championnat constructeurs à Toro Rosso ? Si vous avez manqué le Grand Prix, BlogAutomobile vous refait le film du week-end.

Les Essais Libres : Les Mercedes au dessus, les Ferrari à l’affût.

(Credits: Formula 1)

Les EL1 démarrent sous un temps sec. Fait intéressant : quatre 4 champions titrés en 2017 y prennent part. Si Hamilton y est logiquement présent, de nouvelles têtes font leur apparition : Hartley revient dans la Toro Rosso après son titre de champion en WEC ; on note aussi Charles Leclerc, champion de F2 qui se prépare à une arrivée en F1, ainsi que George Russell, titré en GP3 et qui prend place dans la Force India de Pérez.

Cette séance sera d’ailleurs de courte durée pour Hartley. Une fois de plus, le moteur de sa Toro Rosso part en fumée un peu plus de 15 minutes après le début de la séance. Les relations sont tendues entre Renault et Toro Rosso, qui se battent tous les deux pour la 6ème place au championnat à deux courses de la fin du partenariat moteur entre Renault et l’écurie de Faenza. Son coéquipier Gasly n’est pas mieux loti puisque le Français est également immobilisé au garage.

(Credits: Formula 1)

Alors que Vettel a perdu sa dernière chance d’être titré il y a 15 jours, sa forme de fin de saison n’est pas au mieux, en preuve un tête à queue au virage 9 juste devant Sainz. Au contraire, le nouveau quadruple champion du monde Hamilton continue son irréprochable seconde moitié de saison en signant dès la demi heure de la première séance un nouveau record du circuit. Ce dernier est passé proche du crash avec Hülkenberg au dernier virage suite à une incompréhension entre les deux pilotes.

C’est Hamilton qui signe le meilleur temps en 1:09.202, reléguant Bottas à 0.127 s et Raïkkönen à 0.542 s.

Pour les EL2, Vettel sort rapidement de son garage. Nombreux sont les pilotes à partir en tête à queue. Ericsson notamment tape le mur de pneus au virage 11 mais est en mesure de repartir. De même, Vandoorne et Grosjean partent aussi en tête à queue. Toutefois, c’est encore Hamilton qui sort en tête en 1:09.515, suivi de Bottas à 0.048 s et Ricciardo à 0.228 s.

(Credits: Formula 1)

La dernière séance d’Essais Libres s’annonce sous un temps nettement plus incertain, la pluie venant probablement perturber la journée de samedi. Le temps s’est nettement rafraîchi et cela n’aide pas Mercedes, du moins au début. Pour preuve, le travers d’Hamilton dans le premier virage.

Stroll a rapidement un problème avec sa voiture qui l’empêche de tourner dans cette dernière séance. C’est d’ailleurs Ferrari qui truste les premières places de la séance avec Raïkkönen et Vettel. Mais Bottas s’approprie la première place peu de temps après. Verstappen passe lui près de la correction en fin de séance lorsque, dans le dernier virage, il met les deux roues dans l’herbe et part à la faute. Les Ferrari, elles, améliorent à l’avantage de Vettel, et Hamilton s’intercale entre les deux à … 0.014 s de Vettel ! Les 4 premiers pilotes se tiennent en 0.048 s !

Les Qualifications : Une Mercedes aux avants, une Mercedes aux arrières !

(Credits: LAT Images)

Une voie des stands trempée et un temps incertain fait sortir les pilotes dès le début de la Q1. Mais seulement quelques minutes après que la séance ait démarrée, le drapeau rouge est brandi : Hamilton est parti en tête à queue dans son premier tour rapide. Sa voiture n’est plus contrôlable et finit dans le mur, avec de sérieux dégâts !  Un véritable coup de théâtre pour celui qu’on pensait intouchable. C’est déjà la fin des qualifications pour le quadruple champion du monde qui partira en fond de grille ! C’est la première fois depuis le Grand Prix de Belgique 2016 que le Britannique est éliminé dès la Q1.

(Credits: Formula 1)

Le drapeau rouge permet à Stroll de se préparer à courir en Q1. Le Canadien avait connu des soucis lors des EL3 qui l’avaient empêché de courir. Une fois la piste rouverte, les Ferrari décident de sortir et de signer leur chrono en pneus tendres pour passer en Q2 et économiser un train de pneus super tendres. Vettel bénéficie d’ailleurs de l’aspiration de la Renault de Sainz pour effectuer son tour. C’est finalement Raïkkönen qui signe le meilleur temps. Les éliminés de la Q1 sont Wehrlein, Gasly, Stroll, Ericsson et Hamilton.

En Q2, Bottas sort rapidement pour signer dès le début le record du circuit en 1:08.901. Dans les stands il y a une petite mésentente entre Alonso et Verstappen. Alors que le Néerlandais suivait l’Espagnol, le premier était appelé par les commissaires pour un passage à la pesée obligatoire. Mais le pilote McLaren le prend pour lui et empêche Verstappen de se soumettre aux ordres des commissaires. Ce dernier aura néanmoins l’intelligence de s’arrêter un peu plus loin montrant sa bonne foi pour éviter d’être pénalisé pour avoir ignoré les commissaires. A la fin de la Q2, Bottas améliore encore son chrono mais Vettel lui dame le pion.

(Credits: LAT Images)

Les éliminés de cette Q2 sont Ocon, Grosjean, Vandoorne, Magnussen et Hartley.

Sont donc présents en Q3 Bottas, seul pilote Mercedes, les deux Ferrari, les deux Red Bull, les deux Renault, la Williams de Massa, la Force India de Pérez et la McLaren d’Alonso.

Comme lors de la Q2, Bottas ressort vite des stands. Dès l’entame, il signe un nouveau record du circuit. Mais Vettel passe devant à 0.082 s du Finlandais ! La bataille pour la pole semble se jouer entre ces deux là avec l’élimination prématurée d’Hamilton. Massa dans son tour rapide se retrouve derrière Sainz qui semble s’écarter un peu tardivement. Le Brésilien est d’ailleurs à deux doigts de la correction en rattrapant l’arrière de la voiture. Sur la ligne, Vettel n’améliore pas son temps alors que Bottas améliore et passe devant l’Allemand pour signer la troisième pole position de sa carrière !

(Credits: Formula 1)

La grille de départ prenant compte des différentes pénalités notamment des Toro Rosso, de Ricciardo, de Stroll et d’Ericsson se présente comme suit : Lewis Hamilton, suite à son crash, a été repêché par les commissaires et prend le départ depuis les stands.

La Course : Vettel s’impose, belle remontée d’Hamilton … et obrigado Massa !

(Credits: Formula 1)

C’est sous une chaleur presque inédite à São Paulo que se déroule la course (60 degrés au sol !). A l’extinction des feux, c’est Vettel qui prend un meilleur départ que Bottas et prend les devants au premier virage. Alors qu’à l’arrière il y a des dégâts, notamment entre une Red Bull, une McLaren et une Haas. La voiture de sécurité est sortie et au même moment, un accrochage franco-français entre Grosjean et Ocon survient. Ce dernier tentait l’extérieur au pilote Haas quand Grosjean a surviré. Double crevaison pour Ocon et premier abandon en Formule 1 pour le Français de chez Force India. Le pilote Haas est d’ailleurs jugé coupable et pénalisé de 10 secondes.

Plusieurs pilotes en profitent pour changer leurs pneumatiques : Grosjean, Ricciardo et Wehrlein. La course est relancée au 6ème tour et Vettel conserve la tête et creuse l’écart. Derrière, Massa s’empare de la 5ème place d’Alonso à la relance. Hamilton lui opère sa remontée progressive et se retrouve au 10ème tour en 9ème position. Ricciardo est également en mode furie avec deux dépassements consécutifs osés de la part de l’Australien sur Stroll puis Ericsson. Le top 5 ne change pas jusqu’au 21 tour lors duquel Hamilton passe Massa.

(Credits: Formula 1)

(Credits: Formula 1)

Bottas est le premier des leaders à s’arrêter au 28ème tour pour chausser des pneus tendre et tenter l’undercut. Ferrari s’aligne sur la stratégie de chez Mercedes et Vettel s’arrête un tour plus tard. Le pilote Ferrari ressort tout juste devant Bottas ! C’est alors Hamilton qui prend le leadership de la course, lui qui partait bon dernier !

A mi-course, le top 5 est composé d’Hamilton, Vettel, Bottas, Raïkkönen et Verstappen. Au moment de rattraper les retardataires Stroll et Grosjean, le leader perd du temps sur Vettel. Grosjean, en gomme usée, arrive à tenir derrière lui Stroll qui a pourtant des pneus beaucoup plus frais.

(Credits: Sutton Images)

Hamilton finit par rentrer aux stands à la fin du 43ème tour pour chausser des pneus super tendre et finir la course. Il est imité par Ricciardo. Le Britanique vise clairement le podium désormais. Mais celui-ci perd du temps dans le dépassement de Stroll à qui il prend un tour. Au 59ème des 71 tours, Hamilton parvient à passer Verstappen pour le gain de la 4ème place. Avec 10 tours restant, il n’est qu’à 8 secondes du leader de la course Vettel. Verstappen en grande difficulté avec ses pneus repasse par les stands au 63ème tour pour un arrêt gratuit. Hamilton lui se retrouve très près de Raïkkönen et attaque. Dans le même temps, Stroll bloque les roues et le pneu avant gauche se détruit sans exploser.

(Credits: Formula 1)

C’est Vettel qui remporte la course devant Bottas puis Raïkkönen qui aura tenu derrière lui Hamilton qui aura effectué une très belle remontée.  Massa termine bien pour la dernière devant son public en résistant à Alonso.

Au classement, le vainqueur du jour conforte sa 2ème place au championnat face à Bottas, tandis que Renault ne récupère qu’un seul point sur Toro Rosso, alors qu’il ne reste qu’une course.

(Credits: Formula 1)

Rendez-vous dans 15 jours pour le dernier Grand Prix de la saison à Abou Dabi !