Ferrari

L’année 2012 meilleure que 2008 ? Est ce possible ?
Oui et c’est ce qui vient de se passer puisque le constructeur de Maranello vient de présenter ses résultats financiers 2012 et c’est un cru exceptionnel.

On oublie donc 2008 et on regarde les chiffres 2012 qui montrent le meilleur bilan financier de toute l’histoire de Ferrari. Tous les voyants et indicateurs sont au vert sauf un, celui du chiffre des ventes en Italie qui est largement dans le rouge puisque la marque enregistre une chute de ses ventes de 46% du fait de taxes mises en place en Italie et de la chasse faite aux fraudeurs par les services fiscaux de la péninsule. Pour le reste, c’est vert, vert et vert avec quelques 7318 voitures mises à la route l’an passé c’est à dire une augmentation de 4.5% des ventes par rapport à 2011.
On découvre ainsi que le CA de Ferrari en 2012 aura été de 2.43 milliards d’euros c’est à dire une hausse de 8 % entre 2011 et 1012. Le bénéfice d’exploitation atteint 350 millions d’euros et progresse de 12,1 % d’une année sur l »autre, enfin le bénéfice net est de 244 millions d’euros soit une hausse de 17 % par rapport à l’année précédente ce qui est un excellent résultat qui ancre définitivement Ferrari dans le camps des entreprise du monde du luxe à forte rentabilité. Le cash flow (liquidités) du constructeur italien s’élève à plus d’un milliard d’euros. On apprend aussi qu’en 2012, Ferrari a réalisé 324.3 millions d’euros d’investissement… totalement autofinancés.

Au delà de la vente de voitures neuves, Ferrari c’est aussi beaucoup de produits dérivés qui sont en vente dans les Ferrari Store, sur le site marchand du constructeur ou chez d’autres distributeurs au travers de licences diverses et variées (cf cas Hot Wheels). On découvre ainsi que les gains dus aux licences ont augmenté de 22%, que les ventes sur internet ont cru de plus de 30% et que les ventes en magasin sont en hausse de 5% ce qui fait au final une jolie hausse du chiffre d’affaire lié aux produits dérivés et une mage d’exploitation de plus de 50 millions d’euros en hausse de 40% par rapport à l’année précédente. Il semble que le FerrariWorld ait pas mal contribué à cette augmentation.

Pour les amateurs de chiffres, Ferrari en 2012 c’est :

– USA : 2058 ex vendus (+14.6%)
– Chine : 784 ex vendus (+4%)
– Allemagne : 750 ex vendus (+8.2%)
– UK : 673 ex vendus (+20.4%)
– Suisse : 357 ex vendus (+17.4%)
– Italie : 318 ex vendus (-46%)
– Japon : 302 ex vendus (+14.4%)
On découvre aussi que Ferrari est la marque la plus puissante, à la plus forte image et à la plus grande notoriété au monde à la fin 2012. Le constructeur automobile en plein essor se place ainsi devant des marques comme Google, Coca Cola, Hermès et 496 autres…

Beau bilan pour le constructeur de Maranello mais il faudra toutefois rester les pieds sur terre en 2013 dans un marché global qui pourrait se tendre un peu. Mais le patron de Ferrari, Luca di Montezemolo reste optimiste et… les pieds sur terre.

Via Ferrari, BrandFinance.