BlogAutomobile

Ferrari Celeritas : Le roadster extrême à moteur V12

 

 

Ferrari Celeritas ou comment pousser à l’extrême la technologie du constructeur de Maranello, une certaine idée du minimalisme automobile, une approche du plaisir de conduire presque aussi féroce que chez certains “artisans” britanniques et un moteur V12 6.0 L situé juste dérrière les oreilles du conducteur, à moins que ça ne soit le pilote !

Une allure bestiale et pas commune, deux places dans un cockpit qui rappelle celui d’une voiture de course tout en y intégrant des éléments de luxe et de confort, un coffre situé à l’avant pour partir en week end ou pour ranger la combi et le casque après une session pistarde !

On appréciera les passages de roues bien marqués et proéminents, le calandre qui frôle le sol encadrée d’optiques ronde et de leds discrètement intégrées dans les prises d’air. On remarquera aussi l’aileron scindé en 2 parties mobiles, le postérieur musclé et la carrosserie qui mélange habilement une couleur Ferrari et la fibre de carbone.

On imagine sans peine cette Ferrari Celeritas peser aux environs de 1100 kg, propulsée par le V12 6.0 L dans une version forte de 620 ou 650 ch ce qui nous donnerait un rapport poids/puissance de l’ordre de 1.67-1.75 kg/ch, ce qui serait suffisant pour mettre en vrac la quasi totalité de la production actuelle des supercars.

 

Les ferraristes à l’ancienne apprécieront le retour de la fameuse grille métallique qui fait “clac-clac” quand on joue de la boite à 6  vitesses ou le combiné porte instruments sportivement simple avec seulement les informations nécessaires.

 

Un roadster Ferrari qui ne dépareillerait pas dans le gamme du prestigieux constructeur italien et qui devrait plaire aux authentiques amateurs de sportives venues d’Italie et pas particulièrement aux amateurs de logos ou de cruising !

Une proposition que l’on ne doit pas à Ferrari mais au designer Aldo Schurmann qui nous prépare actuellement un coupé Maserati dans le lequel on retrouvera des traces de GranTurismo et de Birdcage.

 

Merci à Sethalpine pour le tuyau ! 😉

Via Aldo Schurmann, SchurmannDesign, Beautifullife.info.