Ferrari fête cette année ses 70 ans. Plusieurs manifestations officielles sont prévues dont une vente aux enchères qui recèle quelques pépites dont cette exceptionnelle 365 GTB/4 Daytona.

Bien que la Daytona ne soit pas en soit le modèle le plus rare de chez Ferrari (environ 1200 exemplaires fabriqués), celle-ci est une des 5 construites en aluminium et surtout la seule version « aluminium » de route existante (numéro de châssis 12653 pour les experts), les autres ayant été réservées à la compétition.

Sortie d’usine en 1969 en coloris Rosso Chiaro avec intérieur cuir noir, elle est passée entre plusieurs mains dans son pays d’origine avant de le quitter pour partir au Japon en 1971. Là encore, elle connaîtra plusieurs propriétaires avant d’être achetée par M. Makoto Takai en 1979 qui la stocka sans l’utiliser pendant 38 ans !

Vous comprenez mieux son état actuel, que l’on peut très sérieusement qualifier de « sortie de grange » ! Contrairement aux apparences, elle est pourtant en bon état. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’un bon coup de polish suffirait pour la remettre sur la route, mais elle semble complète (jusqu’à la trousse à outils dans le coffre !) et n’a pas subi de chocs. La corrosion a par contre fait son effet sur le bloc moteur ou les jantes, mais rien qui ne semble irréparable en sachant s’adresser aux bons spécialistes. L’intérieur est dans un remarquable état de conservation, avec un cuir à peine froissé !

La Daytona est encore dans sa configuration d’origine, son moteur n’affichant que 36 390 km. Le prix estimé par la maison RM Sotheby’s va de 1,4 à 1,7 M€. C’est le prix de la rareté, ce modèle étant totalement unique. Quant à son état, j’ose espérer que cette incroyable patine sera conservée par son nouveau propriétaire et qu’il ne lui fera pas subir une remise à neuf « clinique » qui lui retirera tout son charme.

Si d’aventure vous êtes intéressés par cette vente, le catalogue complet est disponible sur le site de RM Sotheby’s.

Crédits photos : RM Sotheby’s /