Ferrari F12 TRS.0

Il y a quelques jours nous vous proposions les premières images de ce One off réalisé par Ferrari à la demande d’un riche client qui devait trouver la F12 Berlinetta trop commune ou pas assez aérée. C’est lors de la troisième Cavalcade Ferrari que cette supercar a fait sa première apparition publique et c’est ce que nous faisons découvrir. 

Que dire de ce roadster si ce n’est qu’il est probablement une des plus belles si ce n’est la plus belle voiture de l’année pour peu qu’on ne soit pas insensible au charme des italiennes.

L’inspiration initale de cette F12 TRS est à chercher du coté d’une Ferrari mythique, la fameuse 250 Testa Rossa 1957. Cette auto est le fruit du travail de Flavio Manzoni et du centre de style Ferrari. Les styles sont à, la fois élégantes, sportives et musculeuses. La sportivité visuelle est assurée par l’absence de toit, la face avant revue et aérée, les deux bossages qui se prolongent jusqu’à l’aileron intégré dans le dessin de la partie arrière. On découvre aussi que le moteur V12 en position centrale avant se laisse admirer grâce à la présence d’un vitrage sur le haut du capot moteur.

Les jantes alu BBS F1 de grand diamètre finissent élégament l’apparence de cette Ferrari « barchetta » version 2014. Pour ceux qui se posent la question, sachez que cette F12 TRS se passe de toit, aussi bien en dur, en toile, manuel ou automatique. La F12 TRS se conduit exclusivement par beau temps. 

La livrée de cette Ferrari est proche du classique Rosso Corsa mais dans une version « micalisée » et multicouches.

L’habitacle se veut simple, dépouillé de tous les éléments de confort ou inutiles quand on a un V12 sous le capot. On découvre donc des sièges baquets bi matière Cuir/alcantara, des harnais, des surtapis, un bouton de chauffage et de ventilation, le combiné porte instruments et pis c’est tout.

L’autre question qui se pose au sujet de cette auto facturée 4.2 millions de dollars concerne sa motorosation. Si la présence du sublime V12 6.3 L à 4 arbres à came est confirmée, deux écoles s’affrontent sur le ce thème. Il y a d’abord la classique qui veut que cette F12 TRS reprenne intégralement le V12 dans sa version 741 ch, 690 Nm et qui assure que seule la ligne d’échappement a été partiellement modifiée pour faire évoluer la sonorité du douze cylindres.
L’autre est celle qui veut que cette F12 dispose du V12 6.3 L mais dans une version hybride associée à une système de type Kers qui permettrait à l’auto de disposer de 960 à 1000 ch selon les sources. Cette hypothèse est confortée par l’affaire du prix très élévé au regard de ceui de la base (273.000€) et par les propos de Marcel Massini, éminence grise (ou plutôt rouge) du réputé forum Ferrarichat.com, qui confirme l’affaire de l’hybridation. Comme l’homme se trompe très rarement en matière d’annonce ferrariste, on peut aussi croire à cette option.

Pour découvrir la voiture en vidéo, c’est par là :

Un petit bonus… 

Une auto à suivre dans les prochaines semaines notamment pour en apprendre plus au sujet de sa motorisation et de ses performances réelles.

Via FerrariMagazine, Youtube, Ferrarichat.
Crédits photos : FerrariMagazine, Marchettino et un grand merci à Rosario Scelsi et le site Deluxeblog.it.