Le charismatique et séduisant ( c’est ce qu’elles disent toutes ! ) président de Fiat France a annoncé hier soir, avoir donné sa démission afin de saisir une nouvelle oppurtunité professionnelle, aussi quittera t-il ses fonctions dans quelques semaines…Voilà de la vraie langue de bois, d’autant que Fiat France n’a pas souhaité commenter cette annonce ce qui peut tout laisser penser !

L’homme agé de 45 ans, avait été nommé il y a quelques mois à la tête du Directoire de Fiat France et cumulait cette fonction avec celle de DG de Fiat Group Automobiles Espagne et la qualité de responsable de la zone France, Espagne et Portugal.

Pour rappel, ce manager dynamique avait commencé sa carrière à la fin des années 80 chez Citroën Portugal avant de poursuivre chez Renault Portugal comme responsable du développement réseau puis marketing pour intégrer la direction commerciale Europe de Renault ayant en charge l’espagne,le Portugal et l’Italie. Il a rejoint le groupe Fiat en 1998 au sein de la direction Fiat Monde puis il sera nommé directeur commercial pour le Portugal avant d’avoir en charge tout le Moyen Orient et l’Afrique. Il intègre Fiat France en 2002 pour prendre la direction d’Alfa Roméo avant d’être nommé DG de Fiat France en 2005 et en prenant en charge les filiales espagnoles et portugaises du constructeur turinois ( mais aussi d’Alfa et de Lancia ).

Difficle de savoir le pourquoi du comment pour l’instant car ce départ est vraiment très surprenant et inattendu surtout après sa nomination à la tête du directoire il y a peu de temps. Pour l’instant aucune information n’a filtré et on ne pourra faire que des propositions…et parmi celles ci, et si c’était encore un coup de VW qui a pris l’habitude de recruter son encadrement de direction dans le staff de Fiat ? Reste maintenant à Fiat à trouver rapidement un successeur à cet homme qui cumulait trois postes importants ( S.Marchionne peut peut être venir faire l’interim, lui qui ambitionne de s’allier avec PSA. Levallois-Avenue de la Gde Armée, c’est pas loin pour négocier … 🙂  ).  A suivre et bonne route à Carlos Gomes.

Via Autoactu.