Mitsubishi a annoncé ce mercredi la signature d’une lettre d’intention avec le groupe industriel néerlandais VDL Groep qui porte sur la vente de l’usine NedCar pour la somme d’un euro “symbolique” à la condition impérative de maintenir en poste les 1500 salariés du site industriel.

Le groupe japonais avait annoncé fin février qu’il souhaitait arrêter de produire à NedCar d’ici à la fin 2012 en raison de la mauvaise conjoncture en Europe.

Il avait alors précisé être prêt à vendre ce site pour un euro symbolique si son repreneur s’engageait à y maintenir les emplois.
Mitsubishi d’expliquer par la voix de son porte parole :” Nous sommes parvenus à un accord de principe à la condition impérieuse que l’ensemble des emplois soient maintenus sur le site. Nous ne voulions pas que l’arrêt de notre production sur place ne fasse perdre leur emplois aux salariés de Nedcar”. Le communiqué publié par le constructeur annonce qu’il est arrivé à un accord de principe sur le transfert des actions de sa filiale de production européenne NedCar. Mitsubishi Motors précise qu’un accord définitif devrait être conclu et signé d’ici à la fin août 2012 pour un transfert de 100% des actions de NedCar à VDL Groep avant le 31 décembre 2012.
Le porte parole de Mitsu précise que la vente de Nedcar pour un euro entraînerait l’enregistrement au bilan d’une perte exceptionnelle de l’ordre de 28 milliards de yens (280 millions d’euros) dans ses comptes pour l’exercice 2012-2013. Je rappelle par ailleurs que BMW faisait savoir qu’il était en pleine négociation avec NedCar pour la production de plusieurs modèles Mini afin d’augmenter les capacité de production de la marque britannique.

Via AFP, Autozone.