Alors que nous somme à 8 jours de la présentation du plan d’avenir pour le groupe Fiat, le CEO du groupe, Sergio Marchionne lâche encore quelques petites phrases qui concernent aussi bien ses propres affaires que celles des autres…

La première déclaration faite par l’administrateur délégué de Fiat a été faite lors du forum Conindustria qui se tenait à Parme et concernait l’avenir d’Alfa Roméo au sein de la future organisation du groupe Fiat. Sergio Marchionne a donc fait savoir que :  » Laissez nous du temps avec Alfa. La marque milanaise est l’as que nous avons en main et nous essayons ou essayerons de la jouer de la meilleure façon ! ». Autant dire que la firme au biscione devrait sa place au sein du futur plan produit du groupe italo-américain. Ainsi on peut se dire un peu rassurer pour la perennisation de la marque dans les années à venir… sauf coup de sang ou problème sur le marché automobile pour la firme de Milan.

L’autre phrase de Sergion Marchionne est rapportée par Business Week qui cite encore Sergio Marchionne :  » La prochaine fusion sera probablement française » et d’ajouter  » Ils sont essayé avec Mitsubishi ( sous entendu PSA  ), ils vont essayé avec quelqu’un d’autre ( sous entendu pourquoi pas nous ! ). Après l’alliance Renault-Daimler, c’est le début d’un processus de consolidation. Nous l’avons fait ( sous entendu avec Chrysler  ! ), ils le feront. Il est important que nous ayons agi avant pour mieux nous positionner maintenant et demain. »

On relève aussi que S.Marchionne enfonce encore un peu le clou en réaffirmant que pour être viable dans les années à venir il faudra au moins produire 5.5 millions/an ce qui n’est pas actuellement le cas de Fiat-Chrysler qui produit aux environs de 3.2 millions d’autos mais une alliance avec PSA serait une bonne chose puisque le groupe français produit lui aussi le même nombre d’autos. Ce qu’oublie Sergio Marchionne c’est que la famille Peugeot qui détient encore 46% du groupe français est opposé à ce genre d’alliance-fusion ( insidieuse ),tout comme semble l’être la famille Agnelli en Italie. Par ailleurs , il ne faut pas oublier que dans quelques temps Fiat va devoir porter sa participation dans Chrysler à 35%…ce qui risque de coûter un peu à Fiat et malgré cette puissance retrouvée toute relative ( surtout quand on voit la situation quasi critique de Chrysler sur tous les marchés !!! ), le groupe italien aura t-il les moyens d’aller plus loin, rien n’est moins sur si on se fie aux dernières analyses financières et économiques qui viennent de beaucoup relativiser l’impact de Fiat sur le marché nord américain.Enfin, Sergio Marchionne semble oublier le partenariat renouvelé et consolidé entre PSA et BMW ( la famille Quandt est hors de portée de Fiat financièrement parlant ), ou alors se rêve t-il simplement à la tête d’un groupe Fiat/Chrsyler/PSA/BMW qui me parait trop grand pour Fiat qui n’est pas encore rétablie totalement…ou est ce encore des paroles à l’italienne qui engagent moins qu’elles ne disent. Allez une 500 rebadgée DS ou un Nitro relooké Peugeot 6008, je sais que ça vous tente ! Des sous entendus, des demi mots voilà la com du CEO de Fiat…

Et pour les fans de l’administrateur délégué, un petit plaisir à éditer !

Via Reuters, NouvelObs, BusinessWeek.