Fiat en route vers le rachat de Chrysler

Non content de détenir actuellement 58.5% du capital du groupe automobile d’Auburn Hills, Fiat SpA travaille activement à la préparation du rachat de la totalité du capital de l’entreprise américaine.
Selon The Detroit News, le groupe turinois se serait de nouveau mis en relation avec le syndicat des travailleurs de l’automobile (UAW) qui détient les 41,5 % du capital via le fonds Veba. Néanmoins, rien n’est encore fait car il y a un fort désaccord entre les deux partie quant à l’estimation de la valeur de ces parts du capital. On parle d’une valeur estimée aux environs de 3,5-3.7 milliards de dollars mais l’UAW et Fiat sont encore dans l’attente d’une décision de la justice américaine pour ce qui est de la valeur réelle de ces 41.5%. En effet, selon le syndicat américain, les 41.5% pourraient bien valoir plus sur les marchés que ce que veut payer Fiat.

L’administrateur délégué est pleinement impliqué dans ce projet et il fait savoir que tout devrait être réglé avant la fin de l’année 2013 voir même avant l’automne une fois la décision judiciaire rendue. Sergio Marchionne souhaite par ailleurs lever 10 milliards de dollars serait en négociations pour obtenir jusqu’à 10 milliards de dollars de financement auprès d’un groupement de banques, afin de racheter le solde du capital du constructeur automobile Chrysler et de refinancer les dettes des deux groupes automobiles. Nous n’en sommes qu’au début des négociations et cela pourrait prendre quelques mois même si certains gestes montrent que les choses sont engagés pour le groupe italien.
Ainsi la famille Agnelli via sa holding Exor vientde se séparer de ses 15% dans la société suisse SGS. Les parts ont été vendues à la Holding GBL pour une somme d’environ 2 milliards d’euros ce qui devrait aider à la levée de fonds sans pour autant diluer la part de la famille Agnelli dans le futur groupe industrialo-automobile tout en apportant du crédit et une garantie à la levée de fonds demandée par Sergio Marchionne.

Pour ce qui est de la suite des évènements, deux options sont possibles si l’on en croit le site Bloomberg :

1-Fiat envisage une opération avec deux paliers c’est à dire d’abord avec un rachat du reste de Chrysler(41.5 % détenus par le fonds de santé Veba), puis ensuite un refinancement de la dette de Chrysler et de Fiat dans le cadre d’une fusion avec le groupe US.
2-Fiat pourrait créer une nouvelle entreprise aux USA dans laquelle les groupes Fiat et Chrysler seraient fusionnés. Ensuite la nouvelle société émettrait des titres. Ainsi les actionnaires actuels de Fiat SpA échangeraient leurs titres contre une participation (moins importante) mais dans une nouvelle entité industrielle bien plus importante.

Mais dans cette seconde option, il y a le problème de la famille Agnelli (principal actionnaire de Fiat) qui bien qu’étant à l’origine de tout le groupe n’aurait plus qu’une part minoritaire dans la nouvelle structure mise en place aux USA. Enfin, cette deuxième option ouvre tout grand la porte à la délocalisation du siège du groupe Fiat aux Etats Unis ce dont ne veulent pas les italiens. Une grosse affaire à suivre dans les prochains mois notamment au moment du rendu du verdict de la justice américaine qui pourrait modifier la donne et les projets de Sergio Marchionne.

Via Bloomberg, DN, Boursier.com,AP.