ford b-max

Commercialisé depuis septembre 2012, le minispace de Ford a du mal à séduire la clientèle européenne. Il n’est d’ailleurs pas le seul puisque le segment des Minispace, jadis prometteur, a subi de plein fouet l’arrivée des petits SUV et crossovers. Ainsi les Meriva, C3 Picasso, Venga, ix20 ou Jazz sont confrontés à une baisse de la demande et nous savons tous d’ailleurs que leurs constructeurs songent à les remplacer dans les prochaines années par des crossovers qui sont, en ce moment, très prisés par les acheteurs.

Si il n’a pas le physique le plus gracieux du segment, le Ford B-Max reste un minispace plein de qualités… qui ne suffisent plus à séduire les clients potentiels et il semble donc que Ford ait du stock. Aussi pour diminuer les coûts financiers liés aux véhicules stockés ou invendus, Ford va suspendre la production du B-Max dans son usine en Roumanie pendant neuf journées durant ce mois de septembre.

Selon le cabinet JATO Dynamics, les ventes du petit monospace Ford en Europe aurait chuté de plus de 19% durant les sept premiers mois de l’année 2014. Cette situation aurait donc poussé le constructeur à l’ovale bleu à prendre la décision de suspendre la fabrication du B-Max qui est quand même une des bonnes ventes de Ford en Europe et en France. Ainsi sur notre marché, il était, en 2013, numéro 3 des ventes derrière la Fiesta, le C-Max mais devant la Focus avec 10.172 exemplaires livrés.

Reste qu’un petit rafraichissement, de nouvelles roues, un p’tit look dynamique et un chassis surbaissé, c’est à dire trois fois rien aideraient surement Ford à relancer le B-Max sur les marchés de l’Union Européenne.

Via AutomotiveNews, Mediafax, Ford.