C’est un peu le dilemme qui semble agiter les gens de SVT, le département sport de Ford. Jusqu’à il y a quelques semaines, l’affaire semblait entendue, les Focus RS et RS500 aurait bien une descendance avec une prochaine Focus RS, certes à 5 portes mais avec un moteur et un comportement routier qui promettaient du lourd. Hélas depuis cette période Jost Capito a quitté la direction de SVT pour rejoindre celle de VW Sport et avec lui a disparu le principal soutien au projet Focus RS.

Capito parti, la mouvance « citadine ultra sportive mangeuse d’A1 Quattro » a repris du poil de la bête au point de remettre en selle l’idée d’une Fiesta RS surpuissante motorisée par le 2.0 L Ecoboost dans une itération très sportive (275-300 ch?). L’excellent chassis de la Fiesta et le savoir des ingénieurs de Ford devrait permettre à cette voiture d’exister sans grande difficulté si la direction de Ford en prend la décision. La Fiesta dispose en outre d’un vrai avantage sur la Focus, elle est disponible en 3 portes alors que la Focus n’est proposée qu’en version 4 portes, 5 portes et SW (pour la ST, seules les carrosseries 5 P et SW sont proposées).

Cette affaire du nombre de portes pourrait bien permettre à la Fiesta d’emporter la mise au moment de la décision finale. Reste que la Fiesta a un handicap et il est de taille (c’est d’ailleurs le mot juste !), la direction de Ford trouve la voiture un peu petite pour être une vraie sportive qui séduise les clients nord américains qui se verraient mieux en Ford Focus qu’en Fiesta.

L’affaire n’est donc pas encore tranchée, il faut déjà que les Fiesta et Focus ST soient lancées sur le marché mais la décision définitive de la direction du constructeur de Dearborn ne devrait pas attendre longtemps et je parie que nous en saurons plus avant la fin de l’année. A suivre.

Via Autocar.