Le petit constructeur de Saint Yorre revient en ce mois de novembre 2011 sous les feux de la rampe puisque Genty Automobile nous en apprend un peu plus au sujet du moteur V8 4.8 L Biturbo de plus de 1000 ch qui propulsera la future supercar française, l’Akylone.

Avant de revenir sur quelques détails et précisions mécaniques, le petit constructeur de l’Allier nous donne quelques informations au sujet de l’homme qui se cache derrière ce V8 surpuissant qui permettra à l’Akylone de faire jeu égal à avec les hypercars  du moment. On apprend donc que l’ingénieur motoriste de Genty Automobile n’est autre que Reinhard Könneker, un ingénieur au parcours prestigieux dans le monde de l’automobile sportive. On sait ainsi que l’homme a commencé chez Porsche à la fin des années 60 et au début des années 70 en travaillant sur les 908 et 917 de sport proto, puis il retourne travailler dans le secteur de la métallurgie durant quelques années et il revient dans les années 80 chez Porsche pour travailler au développement du moteur turbo de F1. Ensuite c’est direction Mercedes Benz pour travailler sur le V12 des voitures de groupe C et sur le V6 des autos de DTM. 1998 le voit prendre la direction de BMW pour mettre au point les V10 de F1 et les V8 destinés aux ALMS. En 2003 c’est retour chez Porsche pour mettre au point les V8 des Spyder RS qui courent en LMP2. Et dès 2004 il devient consultant pour Audi et Lamborghini et participe aux développements divers des V8 et V12 FSI. Cela durera trois bonnes années avant qu’il ne rejoigne RUF pour la création et le développement d’un moteur V8 4.5 fort de 550 ch et 500 Nm qui peut équiper la Ruf RGT-8 développée sur la base d’une 911. Puis en fin d’année 2010-début 2011, le Dr Könneker rejoint Genty Automobile pour participer au développement de l’Akylone.

 

Ainsi nous savons désormais que ce V8 ouvert à 90° et cubant 4.8 L est un moteur supercarré à haut rendement qui pourra atteindre des régimes supérieurs à 8000 trs/min. On apprend ainsi que le rapport course /alésage sera inférieur à 1 et que ce V8 travaillera avec un rapport volumétrique de 9:1 ce qui est un gage de très belles performances mais aussi de fiablilité.

Ce V8 sera flexfuel puisque capable de fonctionner aussi bien avec du carburant E85 que SP98 ou SP95. Au bout du compte nous devrions avoir un moteur français 4.8 L Biturbo à carter sec qui développera plus de 1000 ch (745 kW) à un régime moteur supérieur à 8000 trs/min avec un couple de 1200 Nm à 3000 trs.

Une belle fiche technique qui se veut alléchante mais il faut raison garder ( les annonces sont une chose, la réalité de la route une autre !) et attendre de voir tourner cette supercar française qui promet de malmener la concurrence italienne et allemande. A suivre.

 

Via Genty Automobile.