Cela ne vous aura sans doute pas échappé, le mauvais temps règne sur la France depuis…un certain temps, et ce n’est pas ce week-end que cela va s’arranger, même à Monaco !

La première partie des qualifications pour le Grand Prix se déroule donc sous la pluie, assez légère comparée au « déluge » qui s’est abattu sur le circuit 45 minutes avant le début de la séance.

3 pilotes manquent à l’appel en ce début de Q1 : Romain GROSJEAN, Felipe MASSA et Adrian SUTIL, tous victimes d’une rencontre amicale avec les rails lors des essais libres :

 

 

Les mécaniciens de Lotus, Ferrari et Force India font donc tout leur possible pour permettre à leurs pilotes de pouvoir espérer participer aux qualifications, plus que cruciales à Monaco puisque partir en fond de grille est malheureusement synonyme de course sans grande chance de résultat, les dépassements étant très difficiles sur ce circuit urbain …

Le premier tour voit Jules Bianchi contraint à l’abandon après seulement quelques mètres parcourus suite vraisemblablement à un problème moteur, sa Marussia dégageant un nuage de fumée blanche dès la sortie des stands. Cet incident permet encore une fois de constater l’efficacité des commissaires de piste Monégasques puisque la voiture est évacuée en une minute !

Tous les pilotes sont assez prudents, personne ne fait de folies, on cherche d’abord à évaluer le grip de la piste humide avant de passer aux choses sérieuses. Les drapeaux jaunes se montrent et se rangent aussi vite qu’ils sont sortis, à causes de petites erreurs pas bien méchantes, chicanes manquées ou dérapages plus ou moins contrôlés …

Adrian SUTIL parvient à sortir des stands et il est imité quelques instants plus tard, à 4 minutes de la fin de la séance, par Romain GROSJEAN qui se hisse en tête du classement provisoire dès son premier tour lancé, signe que ses mécaniciens ont fait du bon boulot !

Felipe MASSA n’aura malheureusement pas l’occasion d’en faire de même, les dommages étant trop importants sur sa voiture pour lui permettre de prendre la piste, il s’élancera donc bon dernier !

La Q1 s’achève, avec Pastor MALDONADO en tête suivi de Jean-Eric VERGNE, Fernando ALONSO et le rescapé Romain GROSJEAN. Classement assez atypique donc, mais la pluie y est pour beaucoup ! Les éliminés sont, dans l’ordre : Paul DI RESTA, Charles PIC, Esteban GUTIERREZ, Max CHILTON, Jules BIANCHI et Felipe MASSA.

La Q2 commence également sous la pluie, mais elle va vite s’arrêter et laisser un peu de répit aux pilotes qui profitent d’une trajectoire qui s’assèche pour améliorer sans cesse leurs temps, le leader changeant quasiment à chaque passage…

Mark WEBBER est le premier à tenter les pneus super-soft, et il sera très vite imité par ALONSO, VETTEL, HAMILTON, puis tous les autres pilotes puisqu’il s’agit vraiment de la bonne solution, les temps étant 3 secondes au tour plus rapides en slick dès le premier passage sur la ligne de chronométrage ! On assiste donc lors des deux dernières minutes de Q2 à une amélioration considérable des chronos et des conditions de piste, et ce sont VETTEL, RAIKKONNEN et ROSBERG qui s’adjugent les 3 premières places de cette deuxième partie de qualification. Les éliminés sont : Nico HULKENBERG, Daniel RICCIARDO, Romain GROSJEAN qui n’aura pas su conserver sa bonne forme de Q1, Valtteri BOTTAS, Giedo VAN DER GARDE et Pastor MALDONADO, pourtant premier de lors de Q1 !

Q3 commence sous le sec, avec Kimi RAIKKONEN qui s’élance le premier, mais c’est Mark WEBBER qui finira en tête du premier tour lancé. HAMILTON sera le premier pilote à passer sous la barre de la minute 15, très vite suivi par son coéquipier ROSBERG, puis par les deux REDBULL de WEBBER et VETTEL.

La deuxième série de tours rapides commence à 4 minutes de la fin de la séance, HAMILTON puis ROSBERG parviennent à passer sous la minute 14, et ils resteront en tête du classement jusqu’au terme de Q3 !

La grille de départ sera donc la suivante :

1 Nico Rosberg Mercedes
2 Lewis Hamilton Mercedes
3 Sebastian Vettel Red Bull
4 Mark Webber Red Bull
5 Kimi Räikkönen Lotus
6 Fernando Alonso Ferrari
7 Sergio Perez McLaren
8 Adrian Sutil Force India
9 Jenson Button McLaren
10 Jean-Eric Vergne Toro Rosso
11 Nico Hülkenberg Sauber
12 Daniel Ricciardo Toro Rosso
13 Romain Grosjean Lotus
14 Valtteri Bottas Williams
15 Giedo van der Garde Caterham
16 Pastor Maldonado Williams
17 Paul di Resta Force India
18 Charles Pic Caterham
19 Esteban Gutiérrez Sauber
20 Max Chilton Marussia
21 Jules Bianchi Marussia
22 Felipe Massa Ferrari

Troisième pôle position de suite pour ROSBERG, espérons pour lui que sa Mercedes lui permette de tirer pour une fois avantage de celle-ci, car lors des deux précédentes il avait très vite sombré dans le classement !

En bonus, 2 vidéos de GP2 :

Le départ de la première course qui a été un véritable massacre :

 

Et le chanceux du week-end, ce valeureux oiseau qui se promenait tranquillement sur le circuit et qui doit être parent avec Chuck Norris puisqu’il réussit à s’envoler après avoir été heurté par une monoplace !

 

J’ai pris des nouvelles, il va bien et vous souhaite un bon grand Prix pour demain !

 

Via Youtube.