… A pleurer ! Pour la reprise, je vous propose une galerie qui aura peut être l’air d’un inventaire à la Prévert tiré d’une encyclopédie de l’histoire automobile et pourtant il n’en est rien puisque les photos que vous allez découvrir sont issues du catalogue RM Auctions pour la vente qui aura lieu le samedi 12 mai prochain à Monaco.

90 lots automobiles et 90 merveilles pour une des ventes qui s’annonce comme l’une des plus belles de la saison. Que du bonheur qui va de l’Isetta à la 908 V12 HDI ou de la Mercedes Benz 540 K Sport Cabriolet à l’Alfa Romeo Tipo 33/3 Racer Sport et la Ferrari 206 S Dino Spyder. Italiennes, allemandes, anglaises et quelques françaises (dont une Talbot Lago T26 Grand Sport 1950) composent la majorité du plateau qui est un vrai bonheur pour les amateurs de très belles voitures. Les italophiles apprécieront les lots Alfa Romeo et Ferrari, les amateurs de compétition découvriront avec plaisir les 908 mais aussi une Rondeau M378 et deux F1 et ceux qui ont des petits garages découvriront avec le sourire les petites 500 et Mini.

Si vous appréciez les raretés, il y aura parmi les 90 lots, quelques beaux exemplaires comme une Lancia Zagato Sport Prototipo, une Lancia Hyena, une F308 GT4/LM, une Elva 100 Formula Junior Racing Car , une Piero Taruffi Italcorsa ou une Siata Daina Sport Coupé. Un vrai festival et un beau travail de recherche de la part des gens de RM Auctions qui restent avec ceux de Bonhams les plus performants du marché de la voiture de collection.

Si vous voulez retrouver plus d’images et de détails sur la vie de toutes ces voitures c’est par ici.

http://www.rmauctions.com/Carlist.cfm?SaleCode=MC12&SortBy=RO&View=Normal&Category=Cars&Day=Sat

De quoi regretter de ne pas avoir gagné aux lotos ce vendredi 13 ! Pour terminer, retour sur une voiture que beaucoup ont hélas oublié. Elle est pourtant la descendante directe de la Fulvia notamment dans sa version Coupé. Ici je vous propose quelques image d’une Beta Coupé Serie 4 (après 1981) qui fut proposé selon les marchés avec un 1.3 L, un 1.6 L, un 1.8 L, un 2.0 L et un 2.0 L avec compresseur qui prendra le nom de Volumex et qui permettait au L4 2.0 L DOHC de voir sa puissance passer de 122 à 135 ch !

 

On peut seulement reprocher à cette version Vx de proposer un capot avec un bossage peu élégant pour laisser de la place au compresseur, un spoiler massif et un becquet qui dénaturait la ligne élégante du coupé turinois. Les amateurs préfèrent très souvent au coupé, la version HPE ou la peu courante version Spider. En 1976, c’est d’ailleurs la mise sur le marché du coupé Beta 1300 qui mettra une terme à la carrière de la Fulvia. Une auto élégante, raffinée comme savait l’être les Lancia par le passé mais une voiture qui devient difficile à trouver en bon état et à choisir de préférence avec les moteurs 1600, 1800 avec carbus, le 2.0 L ie (éviter la version 2.0 aux carburateurs capricieux).

Si l’auto vous tente, faire attention à la carrosserie qui adore la rouille mais aussi à l’habitacle dont les tissus et le plastique de la planche de bord vieillissent assez mal. Mais pour le reste c’est une auto vive, précise, pas vue et charmeuse par son aptitude à mélanger une sportivité et une élégance toutes italiennes avec en prime un moteur qui chante bien. Et pour la finesse de l’apparence, préférez une série 1 ou une série 2 avec ses petits pare chocs chromés, sa calandre fine et ses sièges très design des seventies ! Ci après le lien vers une belle Serie 2 2.0 L de 1977.

http://www.gt-spirit.fr/fr/voiture/lancia-beta-coupe-2000,1302294.html

Via RM Auctions, FuelWasters.