VC-T - 01

Ceci est une révolution. Vous avez déjà entendu cette expression, mais rarement pour l’automobile. Et pourtant, Infiniti vient de révéler un moteur très innovant.

La filiale premium de Nissan sera donc la première à abriter sous un capot le premier moteur de série à taux de compression variable. En quoi est-ce une révolution ? Tout simplement car ce moteur permettrait, à puissance supérieure par rapport à un autre moteur turbo, de consommer jusqu’à 27% d’essence en moins.

Pour faire simple, le taux de compression est fixe dans n’importe quel moteur. Si dans un moteur atmosphérique cela n’est pas un problème, cela le devient dans un moteur turbo. Car pour prévenir les risques de détonation dans un moteur turbo, le taux de compression doit rester bas. Or le turbo ne fonctionne pas en permanence, notamment à basse vitesse et bas régimes. Dans ces cas là, le taux de compression faible ne se justifie pas et le rendement du moteur est faible, d’où surconsommation d’essence. L’innovation d’Infiniti et de son moteur nommé VC-T et d’intercaler une sorte de levier entre le vilebrequin et la bielle. Ce levier, suivant sa position, va permettre au piston de monter plus ou moins haut, et donc de compresser plus ou moins le mélange air/carburant. La position du levier se règle par l’intermédiaire d’une pompe située hors du bloc moteur. Si la technique utilisée vous intéresse dans le détail, le brevet américain se situe à cette adresse.

VC-T - 03

VC-T - 02

Infiniti promet avec son VC-T un taux de compression variable de 8:1 jusqu’à 14:1 suivant les cas. Cette technologie n’est pour l’instant fonctionnelle qu’avec des moteurs 4 cylindres en ligne, somme toutes les plus utilisés en ces temps de downsizing. A titre de comparaison, le moteur 4 cylindres turbo de 2 litres monté dans une Mercedes C300 atteint le taux de compression constant de 9,8:1 pour 245 ch. Ce moteur fonctionne en outre suivant le cycle Atkinson, allongeant la détente au détriment de la compression, durant les périodes de faible charge et dispose de deux systèmes d’injection d’essence.

Infiniti QX Sport

Le premier véhicule équipé du moteur VC-T devrait être le remplaçant de l’Infiniti QX50, probablement dévoilé au Mondial de Paris fin septembre. Il prendra la place du V6 de 3,5 l. Il devrait développer dans un premier temps environ 250 ch et être accouplé à une boîte à variation continue. Le coût de production sera sans surprise supérieur à un 2.0 l turbo « normal », mais devrait offrir l’agrément d’un V6 pour des consommations très inférieures. Pour ce qui est des lignes du QX50, elles devraient être dans l’esprit du concept QX Sport dévoilé à Pékin. A suivre de très près !

Crédits photo : Infiniti