VR38DETT, made by hand, 3799 cm3, V6 ouvert à 60°, Biturbo, injection directe… Voilà des éléments qui vous disent probablement quelque chose et… ce sont ceux de la nouvelle Infiniti Q50 Eau Rouge (en référence au fameux raidillon du circuit de Spa Francorchamps).

Infiniti Q50 Eau Rouge.3

Annoncée au rythme d’un long teaser depuis des mois, présentée en début d’année au salon de Detroit, la Q50 Eau Rouge en dévoile un peu plus sur les bords du Léman. La Q50 Eau Rouge est racée, presque violente. Elle est plus basse et plus large que la berline Q50 « moins sportive ». Mais entre la Q50 de base et la Q50 E.R, seules les portières avant et l’arche des montants de toit sont communs, tous les autres éléments de carrosserie et le kit aérodynamique sont spécifiques. Ainsi la Q50 E.R est plus large, plus basse et plus racée que le modèle standard. Toutes les pièces du kit aéro sont réalisées en fibre de carbone (lame de spoiler, bas de caisse, diffuseur). Exit aussi les chromes brillants, place au chrome noir qui se veut plus sportif et plus en accord avec le dessin de cette berline ultra sportive.

Les doubles sorties rondes offrent un diamètre digne de meilleurs silencieux des Formule1 ou des LMP1. Posée sur des roues en 21 pouces multirayons, la Q50 E.R impressionne tant visuellement que mécaniquement car Infiniti a fait les choses en grand avec une berline qui va faire une simple bouchée des M3, RS4 et RS5, C63 AMG, Maserati Ghbli V8, Panamera Turbo ou XFR-S.

Sous le capot de la Q50 Eau Rouge on découvre la présence du fameux moteur V6 3.8 L Biturbo de la Nissan GT-R dans une version forte de 568 ch et 600 Nm. Comme sur la GT-R, la puissance est transmise aux 4 roues motrices via une boite de vitesse automatique robotisée à 7 rapports avec commande par palettes au volant.

Infiniti ne donne pas encore de spécifications détaillées au sujet de cette brute familiale mais annonce sans y paraître une Vmax autolimitée de 290 km/h et un exercice du 0 à 100 km/h réalisé en bien moins de 4.0 secondes. Autant dire que les berlines germaniques vont avoir chaud au diffuseur quand cette Q50 Eau Rouge arrivera dans l’arène.

Dans l’habitacle, on découvre de nouveaux sièges baquets spécifiques, un nouveau volant recouvert de nubuck et des nouvelles palettes. Ces dernières contrôlent la BVA7. On note aussi la présence d’inserts en fibre de carbone rouge, d’un beau système hifi et d’infotainment et la belle finition que l’on retrouve habituellement chez Infiniti.

Infiniti n’en dit pas plus pour l’instant au sujet de cette berline sportive qui semble toute proche de la production. Mais aucune idée de la tarification, aucune date de commercialisation, aucun lieu de mise en vente pour le moment. Il y a fort à craindre que cette sportive ne soit pas pour nous car entre la bonne ambiance autophobe française, des ventes anecdotiques (441 ex en 2012) , un réseau embryonnaire et une image encore et toujours en construction, il y a vraiment peu de place pour cette Q50 Eau Rouge.

Via Infiniti