Au sein de JLR (Jaguar-Land Rover), la situation est plutôt au beau fixe. Les 4×4 et SUV se vendent bien dans le monde et les berlines au félin sont très bien reparties à la conquête des segments tenus par les allemandes et les japonaises. Aussi pour assurer son statut de constructeur haut de gamme, Jaguar se devait de disposer dans sa gamme d’un transmission AWD sur certains de ses modèles. C’est désormais chose faite avec l’arrivée de la transmission IAWD (Instinctive All Wheel Drive).

Pour bien faire les choses, les ingénieurs de Jaguar se sont associés avec ceux de land Rover afin de proposer un système performant et qui ne nuise pas au caractère “propulsion” des deux berlines de la marque. La nouvelle transmission intégrale est donc marquéé “propulsion” en condition normale mais peut répartir jusqu’à 50 % du couple sur l’essieu avant en fonction des conditions d’adhérence. Ce système fonctionne (comme tous les systèmes concurrents !) sans intervention afin de favoriser la tranquillité et la vigilance du conducteur quand l’environnement routier devient difficile.

Cette nouvelle transmission fonctionne selon trois modes :

Mode Normal : Lors des démarrages et jusqu’à 10 km/h, il y a ce que Jaguar appelle le “Preloads Torque” qui fait passer une partie du couple moteur sur les roues avant afin de faciliter la mise en mouvement de l’auto. Après c’est la gestion électronique de la transmission qui fait son travail de répartition de la puissance.

Mode Dynamique : Même principe que le Mode Normal mais temps de réaction plus courts et associés à un nouveau paramétrage plus sportif de la DA, du temps de réponse de l’accélérateur et de l’amortissement piloté.

Mode Hiver : Ici on est proche de la traction intégrale permanente avec un importante répartion du couple moteur sur les roues avant. En fonctionnement minimum ce mode hivernal propose une répartition de type 30/70 jusqu’au moment où un début de patinage des roues arrières se fait sentir.

En adoptant cette nouvelle transmission intégrale, Jaguar a aussi du modifier les supports moteur, l’ancrage de boîte de vitesse, de certaines pièces du berceau ainsi que la ligne d’échappement. Bien sur les Jaguar XF Sportbrake et XJ LWB ne sont pour l’instant pas concernées par cette évolution.

Pour retrouver cette nouvelle transmission sur les XF et XJ, c’est par là.

Cette nouvelle transmission à 4 roues motrices est associé à l’arrivée du nouveau V6 3.0 L Supercharged avec S&S dans sa version 340 ch à6500 trs/min, 450 Nm de couple entre 3500 et 5000 trs. La consommation moyenne annoncée est de 9,8 L/100 km, les émissions de CO2 sont de 234 g/km (224 g/km en version RWD). Sur les deux modèles XF et XJ, le 0 à 100 km/h est effectué en 6,2 secondes (6.1 sur version RWD) alors que la vitesse maximale autolimitée est de 250 km/h. Ce nouveau V6 sera bien évident proposé sur la nouvelle F-Type.

Dernière petite information Jaguar, le constructeur de Coventry travaillerait sur une concurrente des Classe C, Serie3, A4, IS ou ATS et donnerait ainsi une “successeure” à la X-Type disparue il y a déjà quelques années.

Via Jaguar, Youtube.