Lada 2103

Savez vous quel est le point commun entre une 911 et une 2103 ? La clef de démarrage est à gauche…
Le 12 décembre 1972, la première Lada 2103 (1500 en Europe de l’ouest) sort des chaines du grand et récent complexe industriel de Togliatti. Cette Jigouli est le troisième modèle de la lignée dérivée de la Fiat 124 après les 2101 et 2102 et on doit son dessin « classieux » à L.Vihko qui est allé chercher l’inspiration du coté des Fiat 125 et 130 qui sont les autos du haut de la gamme de Fiat.

lada 2103.4

La 2103 voulue pour être plus qu’une 2101 restylée, elle se destine à être la voiture de la « petite nomenklatura » de l’époque soviétique qui ne peut accéder aux GAZ, ZIL et autres Volga trop onéreuses et sous réservées au apparatchiks du parti communiste. La 2013 se caractérise par sa face avant avec des doubles optiques rondes, une calandre entièrement chromée, des chromes présents un peu partout sur la carrosserie( entourages des passages d’ailes, bas de caisse), des butoirs de pares chocs, de nouveaux enjoliveurs de roues et des feux arrières plus grands que sur les 2101 ou 2102. Mais ce n’est pas tout puisque la 2103 est légèrement plus grande que ces prédécesseures avec une longueur qui gagne 43 mm, une hauteur qui prend 6 mm (1.446 m) mais la largeur est inchangée avec 1.611 m tout comme l’empattement qui mesure toujours 2.424 m de long. Les voies restent elles aussi inchangées avec :

Av : 1.365 m
Ar : 1.321 m

lada 2103.ecorchélada 2103.dimensionslada 2103.TDB

 

 

 

 

Pas de changement dans les trains roulants qui reprennent l’architecture classique des Fiat 124/125, c’est a dire un moteur avant longitudinal, des roues avant indépendantes, un pont arrière rigide et des roues arrière motrices. Ressorts hélicoïdaux et amortisseurs classiques sont de la partie tout comme le système de freinage mixte disques/tambours. La direction est toujours assurée par un système à vis et galet fiable mais manquant un peu de feeling et précision. La 2103 repose sur des « chaussettes » de plus grandes dimensions que ses soeurs 2101 et 2102 et adopte le 165 SR 13 (165/80 R 13). Cette Lada quasi premium sous l’ère soviétique est une voiture légère puisque qu’elle est donnée pour un poids à vide d’a peine 1000 kg (998 kg).
Coté moteur, la Lada 2103 utilise un très classique L4 de 1451 cm3 fort de 77 ch à 5600 trs/min et 106 Nm associé à une tout aussi classique BVM4. Ainsi équipée la voiture est annoncée pour une Vmax officielle de 152 km/h (des essayeurs de l’époque atteignent tout de même 157 km/h), le 0 à 100 km/h est plié en 17.0 secondes et la voiture avale seulement 8.4 L/100 km de super.

lada 2103.7lada 2103.8lada 2103.9lada 2103.20lada 2103.27lada 2103.23lada 2103.31lada 2103.26lada 2103.40lada 2103.45lada 2103.46lada 2103.36lada 2103.12lada 2103.11lada 2103.34 lada 2103.43lada 2103.44lada 2103.32lada 2103.42lada 2103.37lada 2103.22lada 2103.28lada 2103.30lada 2103.38lada 2103.5lada 2103.6lada 2103.39lada 2103.33lada 2103.47lada 2103.21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme je vous disais plus haut, la 2103 est plus haute de 6 mm que la 2102; cela a été voulu par L.Vihko car en réhaussant légèrement le toit et un jouant sur le ciel de pavillon, il parvient à accroître la hauteur intérieure de 15 mm ce qui donne une meilleure impression d’espace et plus de confort pour les passagers qui voyagent avec la chapka sur la tête ! Plus d’espace mais aussi plus de « luxe à la soviétique » avec notamment l’arrivée d’une nouvelle planche de bord qui se fait plus moderne et riche grâce à une nouvelle instrumentation complète avec compte tours et 3 manos, une montre et des incrustations de simili bois qui doivent être riche (et qui vieillissent d’ailleurs assez bien!). La 2103 profite aussi de sièges légèrement redessinés, plus confortables (avec appuies têtes dès 1975) et de contreportes avec un dessin de garniture assorti à celui du skaï des sièges.

lada 2103.0lada 2103.1lada 2103.3lada 2103.24Lada 2103.25.1lada 2103.25lada 2103.54lada 2103.55lada 2103.56lada 2103.2lada 2103.49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En avril 1973, Lada dévoile la 2013 au Salon de New York dans une belle livrée rouge qui fait qu’on remarque cette voiture venue de l’est mais qui n’assurera pas le succès commercial de l’auto outre Atlantique. Les années 74-75 voient l’arrivée des 2103 à moteur 1.3 L de 64 ou 69 chevaux. Ces autos ne sont pas destinées au marchés soviétiques mais à l’exportation vers les pays frères comme Cuba, l’Egypte, l’Equateur, la Corée du Nord ou l’Algérie. 1975 est aussi l’année de la très luxueuse 2016 (ou 1600 sur nos marchés ) qui est reconnaissable par ses pare-chocs plus gros avec embouts en plastique, sa calandre, ses feux qui mêle chrome et plastique, sa partie arrière légèrement redessinée avec des feux qui intègrent les lumières de recul. L’habitacle se fait cossu avec la présence d’un accoudoir à l’arrière et la 2106 peut même recevoir en option des vraies boiseries et du cuir. Elle délaisse le 1500 pour un 1600 qui développe 78 ch c’est à dire 1 cheval de plus que le moteur de la 2103 et 116 Nm qui procure quasiment les mêmes performances mais un peu plus d’agrément pour le conducteur. Mais je n’irais pas plus loin au sujet de la 2106 car elle aura une destinée bien plus longue que celle de la 2103 qui nous intéresse ici puisqu’elle  sera produite jusqu’à la moitié de la première décennie des années 2000 et tout en ayant donné naissance aux 2105 et 2107 au début des années 80.

Lada 2106.1Lada 2106.8

Lada 2106.0Lada 2106.6Lada 2106.7Lada 2106.9Lada 2106.3Lada 2106.5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En décembre 1973, c’est une 2103 qui est la millionième Lada à sortir des usines de Togliatti mais le modèle ne sera pas un très grand succès pour AvtoVaz qui la retire du catalogue en 1984 après une production totale qui s’élève à 1.304.899 exemplaires et à peine onze années de carrière.

lada 2103.48

lada 2103.16lada 2103.15lada 2103.16.1

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci dessous les crash tests de la série 2103/2105/2106/2107.

Lada 2103-2105-2106-2107 crash test.1Lada 2103-2105-2106-2107 crash test.2Lada 2103-2105-2106-2107 crash test.3Lada 2103-2105-2106-2107 crash test.4

 

 

 

 

 

 

 

 

La 2103 sera aussi développée sous la forme d’un break (3 exemplaires) qui n’aura pas d’avenir commercial et qui restera dans les cartons du constructeur soviétique. Porsche se penchera aussi sur le cas 2103 et développera une version à l’allure « spéciale » et au moteur turbo mais qui restera sans suite. AvtoVaz produira aussi une petite série de 10 ou 12 exemplaires de la 2103 en version cabriolet. Des 2103 découvrables qui ont essentiellement servi à la com’ en URSS du constructeur automobile de Togliatti.

Lada 2103 universal -3 ex-Âàðèàíò "Ïîðøå" (01.10.76)Lada 2103 cabriolet

 

 

 

 

On apercevra quelques 2103 en course tant en Lada Cup qui se  déroulait en URSS, dans les états baltes et les pays scandinaves qu’en rallye mondial dans des teams privés avec notamment une 10eme place au classement général du rallye de l’Acropole en 1975 et une 6eme en 1976. Les Lada se sont aussi illustrées dans les pays nordiques entre les mains expertes des finlandais volants ou au Moyen Orient et dans quelques rallyes africains de la grande époque.

lada 2103.62Lada cup 1986Lada race car

 

 

 

 

Sinon la Lada 2103 reste une Fiat 124 avec ses qualités et ses défauts, c’est à dire une voiture globalement fiable (quand elle est bien assemblée !), facile d’entretien, peu chère à l’usage et adaptée au routes difficiles mais la 2103 manque toutefois d’un comportement routier efficace, d’une boite agréable ou d’une direction précise et ce, sans parler de l’équipement léger de l’auto. La remarque vaut aussi bien pour la 1500 que pour la 1600 qui étaient vendues en France par le fort respecté réseau Poch. Si l’on regarde vers Fiat et la 124, le constat est similaire et c’est un peu mieux quand on pousse la montée en gamme jusqu’à la 125 qui est nettement plus agréable à vivre au volant ! On retiendra enfin de la 2103 comme des autres Lada de la série, un confort tout à fait correct… tant que la route est dans un état satisfaisant.

Aujourd’hui, la 2103 comme les autres Lada est oubliée ou raillée par les non connaisseurs mais elle est aussi le moyen d’accéder à une presque youngtimer pour pas cher et facile à entretenir. La voiture fait l’objet de beaucoup d’attention tant par les collectionneurs que par les amateurs de tuning en Europe centrale, en Ukraine ou en Russie où l’on trouve de belles autos préparées ou remises en état. On notera aussi avec un certain amusement qu’aux USA on rencontre depuis quelques années des clubs de collectionneurs qui font un travail remarquable de restauration des autos mais aussi de recensement et d’archivage des données sur ces voitures nées à l’époque soviétique et disparues durant la gouvernance de la Russie par Poutine ! Ne perdons toutefois pas de vue le très beau travail fait par les russes sur le thème des Jigouli et que vous pouvez assez facilement trouver sur le net automobile.

Pour bien finir avec cette 2103 et ses dérivés, je vous propose quelques vidéos que j’ai trouvé sympathiques et agréables à regarder.

Quelques images de tuning sur base de 2103.

lada 2103.51lada 2103.53 lada 2103.58

 

 

 

 

Pour finir le topo sur cette Lada 2103, je vous propose une belle image officielle bien raccord avec « l’image » de Lada, une Lada 2103/2106 à découper et un beau coucher de soleil sur une Jigouli… Rien que du romantisme soviétique sur les bord de la Mer Noire.

lada 2103.41lada 2103.à monterlada 2103.29

 

 

 

 

L’apothéose de la communication soviétique pour cette Lada avec compte tours, la 2103 et une monoplace… Le rêve !

lada 2103.52

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Via Lada, Youtube.