Un petit topo au sujet de l’Allemagne et du monde merveilleux des véhicules électriques avec trois annonces importantes faites ces derniers jours pour les constructeurs et par l’état.

Allemagne et VE

Selon une étude réalisée par le cabinet McKinsey et le magazine Wirtschaftswoche, les constructeurs automobiles allemands devraient pouvoir produire un total d’environ 440.000 véhicules électriques par an d’ici à 5 ans. Si cela est avéré l’Allemagne deviendrait alors le deuxième pays au monde producteur de véhicules électriques. L’Allemagne serait seulement devancée par le Japon qui devrait produire au moins 450.000 véhicules électriques par an à la même période c’est à dire en 2018. Les constructeurs d’outre Rhin laissent même entendre qu’ils seront en capacité d’atteindre ce chiffre voire même de le dépasser dès 2016 c’est à dire deux ans plus tôt. 

En Allemagne, une loi destinée à promouvoir l’électromobilité entrera en vigueur  au mois de février ou mars 2015. Elle vise notamment à savoir quels véhicules seront inclus dans la catégorie VE qui sont appelés à se distinguer des autres véhicules par la lettre E apposée sur les plaques d’immatriculation. La dite loi précisera si seuls les véhicules électriques dotés de batteries seront concernés ou si, par exemple, les véhicules à piles à combustible le seront également. Cette décision législative devrait également encadrer les avantages accordés aux conducteurs de ces véhicules. On apprend ainsi que le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, envisage de mettre en place une gratuité du stationnement pour les VE. Ces véhicules non émetteur de CO2 pourraient également être autorisés à circuler sur certaines voies réservées aux bus.
La dite loi pourrait permettre l’obtention d’aides financières ou d’allègements fisacaux pour l’Etat fédéral, les Länder et les villes qui feront le choix d’acquérir des flottes de véhicules électriques. Tous ces avantages prévus par cette loi devraient être en vigueur jusqu’en 2030.

Selon les propos du ministre, grâce à cette nouvelle legislation sur les VE, l’Allemagne espère atteindre son objectif d’un parc d’un million de véhicules électriques d’ici à la fin de l’année 2020.

Enfin Alexander Dobrindt a de nouveau refusé la mise en place d’une prime de quelques nature pour aider à l’achat de véhicules électriques en Allemagne. Outre Rhin, on semble estimer, et surement à raison, que la régulation naturelle du marché va permettre aux VE de prendre leur place notamment grâce aux offres des constructeurs… On est bien loin de la déraisonnable solution française du Bonus/Malus qui a pourri le marché du neuf sans favoriser l’expansion du marché des automobiles électriques.

Automobilwoche, DieWelt, EtatAllemand, AP.