Land_Rover-Discovery_Sport_2015.1Né en 2006, le Land Rover Freelander commençait à prendre de la bouteille même si dans de nombreux domaines il pouvait encore en remontrer à la concurrence. Aussi il était venu le temps pour Land Rover de le remplacer avec un SUV plus dans l’air du temps et avec un esprit familial plus prononcé. Aussi ceux que nous avons pris durant des mois pour un futur Range Rover Evoque XL n’étaient rien d’autre que des Discovery Sport en cours de développement.

Annoncé en avril dernier sous la forme d’un show car aux salons de Pekin et de New York, le Land Rover Discovery Sport de série arrive enfin sur le marché en cette rentrée 2014. Dévoilé il y a quelques jours sur la base SpaceSport America installée par Virgin, le nouveau petit Disco suit le plan médiatique mis en place par la société de Richard Branson et qui prévoit notamment d’envoyer en l’air, ou plus exactement en voyage dans l’espace les 4 gagnants d’un grand concours planétaire.

Créé et géré par l’équipe de design de Gerry McGovern, le style du nouveau Discovery Sport emprunte des éléments de style à la fois à Land et à Range. Du Range Rover Evoque, on retrouve la face avant, quelques détails de l’arrière et l’esprit dynamique et du Freelander ou du Disco’ normal, on découvre un design assez simple, fait de grands éléments de carrosserie sans fioritures et le montant C imposant. Ici sa posture inclinée pourra rappeler à certains un break suédois né du coté de Trollhättan (9-5 Estate) ou un SUV stuttgartois (ML). Les plus attentifs auront remarqué que cette nouveauté perd le toit à deux niveaux que l’on retrouvait sur les Freelander et Discovery. L’ensemble se veut moderne, élégant, dynamique mais peut être un peu trop Range… comme la tarification annoncée !

Ce SUV qui succède au Freelander reste compact mais prend un peu de volume notamment avec une longueur totale de 4.589 m (+8.9 cm) et un empattement rallongé de 8.2 cm et qui atteint désormais 2.741 m de long (+8.2 cm). Ces évolutions permettent notamment de pouvoir accueillir deux places arrières supplémentaires et de porter la capacité du véhicule de 5 à 7 passagers.
Ce Discovery Sport profite de laplateforme JLR de l’Evoque mais avec des principes de suspensions revus (toujours 4 roues indépendantes) qui permettent au SUV d’être performant sur route mais aussi en Tout Terrain.

 

S’il est moderne et « sportif » dans son aspect, le le Disco Sport n’en reste pas moins un vrai Land et il avance les caractéristiques suivantes :

Profondeur de gué : 600 mm
Pente maximale : 45°
Angle d’attaque : 25°
Angle ventral : 21°
Angle de sortie : 31°

Ces capacités sont associées aux aides que l’on retrouve habituellement sur les Land Rover, c’est à dire :

-HDC (Aide à la descente)
-Contrôle du roulis et de l’inclinaison latérale
-Système de desserrage progressif et automatique des freins en descente
-ETC (contrôle de traction)
-EDC (régulateur de couple moteur)
-Terrain Response à 4 modes de fonctionnement (Herbe/Neige/Gravier – Boue/Ornière – Sable – Normal)
-Wade Sensing (système de mesure de la profondeur d’un gué)

Le Discovery Sport 2015 est proposé en 2 ou 4 roues motrices avec boite de vitesse manuelle BVA. Sur les versions à 4 roues motrices le système Efficient Driveline est livré de série et il est associé avec un nouveau différentiel central de type Haldex à gestion électronique de nouvelle génération. L’amateur de balade hors des pistes balisées pourra s’offrir en option le système Active Driveline qui prévoit une transmission intégrale enclenchable avec embrayage en avant de l’arbre de transmission et deux « embrayages » qui ont chacun la charge d’une roue arrière. Pour aider le conducteur, Land Rover a prévu un affichage du mode de fonctionnement du système pour le conducteur.
Pour la route, le nouveau Disco peut recevoir en option l’amortissement piloté Magnetic Ride, un nouveau mode de gestion Dynamic pour le Terrain Response (nouvelle gestion de la pédale d’accélarateur, des embrayages et différentiels, de la direction). Le principe du Torque Vectoring est aussi de la partie et veille à rendre le SUV plus vif sur la route. Enfin, une nouvelle direction assistée électrique à assistance variable est installée sur le véhicule.

Sachez aussi que le système Active Driveline n’est proposé que sur les versions 5 places et  uniquement avec les moteurs diesels SD4 et TD4.

Ce nouveau land Rover s’équipe bien sur de toutes les aides électroniques et il y ajoute un airbag supplémentaire situé à l’éxtérieur et à la base du pare brise  pour mieux protéger les piétons en cas de choc. Ce système, s’il est nouveau sur un SUV ne l’ait pas tout à fait puisque la Volvo V40 (normale et Cross Country) propose déjà cet équipement depuis deux ans. Le Discovery Sport embarque avec lui les assistances suivantes :

-Reconnaissance des panneaux de signalisation de la vitesse maximale autorisée (caméra stéréo située vers le pied du rétroviseur intérieur)
-Détection automatique du risque de collision entre 5 et 80 km/h
-Surveillance des angles morts
-Park Assist semi automatique
-Stabilisation de la remorque
-Assistance de remorquage lors des manoeuvres (le Discovery Sport est homologué pour tracter 2500 kg)

Au chapitre mécanique, le Discovery Sport sera proposé pour son lancement avec trois motorisations (déjà connues), une essence et deux diesels ainsi qu’avec deux types de transmission (BVM6 ou BVA9 ZF). On retrouve donc sous le capot, le moteur L4 2.0 L SI4 fort de 240 ch à 5500 trs/min et 340 Nm à 3200 trs. Ce moteur est uniquement disponible avec la BVA9.
Au chapitre des blocs diesel, les moteurs TD4 et SD4 sont de la partie :

TD4 : L4 2.0 L, 150 ch à 4000 trs/min, 400 Nm à 1750 trs
SD4 : L4 2.0 L, 190 ch à 3500 trs/min, 420 Nm à 1750 trs

Les versions essence annoncent des consommations officielles comprises entre 8.0 L et 8.3 L/100 km pour des émissions de CO2 qui varient de 191 à 197 g/km. Les moteurs diesel affichent pour leur part des consommations mixtes qui vont de 5.7 à 6.3 L/100 km. Les émissions de CO2 vont de 149 à 166 g/km. On constate donc qu’il n’y a rien de transcendant dans les chiffres avancés par ces blocs qui sont homologués simplement Euro5 et non Euro6.
Une version « économique » ED4 150 ch avec deux roues motrices arrivera au catalogue dans le courant de l’année 2015. Land Rover annonce pour ce modèle des émissions de CO2 limitées à 119 g/km.

Si l’habitacle reprend les codes de Land Rover il s’inspire aussi un peu de Range mais en moins cossu et plus austère avec notamment un mobilier noir qui montre bien qu’une Discovery Sport n’est pas un Range Rover Evoque. Les plus attentifs auront aussi remarqué quelques détails communs avec la nouvelle XE comme le combiné porte instruments ou l’écran TFT 8 pouces du système d’infotainement. Le HUD de la Jaguar est aussi présent sur ce SUV. L’ensemble reste agréable, convivial et lumineux notamment si on fait le choix du toit panoramique en verre. La commande de BVA rotative et mobile que l’on connait sur les Range et sur les Jaguar est aussi de la partie sur ce modèle.

Le système d’infotainment reprend les mêmes fonctions et connexions InControl que sur la XE mais ajoute un mode TT avec la navigation. Cette fonction permet un affichage des données de localisation en longitudes et latitude ainsi qu’un mode dit « point by point » qui permet de savoir exactement où l’on est et de retrouver son chemin en cas de besoin. Le Discovery pense aux familles et à ceux qui ont toujours 1000 choses à brancher puisqu’on retrouve jusqu’à quatre prises 12V et six ports USB dans le véhicule.
Méridian est là aussi de la partie avec une hifi haut de gamme qui offre un système d’amplification fort de 825 watts associé à 17 HP. Cette installation qui prévoit aussi un système dit Dual View (déjà  en service sur certains modèles de JLR)  permet aux passagers avant de disposer chacun de son affichage propre sur le même écran sans que cela ne perturbe l’autre.

Cinq ou sept places, plusieurs types de selleries au choix (tissu, cuir, bi matière), de nombreux inserts et accessoires seront bien évidemment proposés aux acheteurs de ce SUV dont le prix pourra allègrement franchir le cap des 70.000€ pour une version haut de gamme équipée d’options. Une version « Black » est aussi au catalogue et se reconnait notamment grâce à ses roues noires, son toit assorti et des teintes de carrosserie foncées.

Pour découvrir le Discovery Sport en vidéo, c’est par là :

Ce nouveau Land Rover Discovery Sport arrivera en concession dans le courant du premier semestre 2015 avec une gamme de prix qui débute pour l’instant à 34.200 pour une version de base et sans option. A découvrir dans quelques mois sur la route et dans les petits chemins de traverse.

Via Land Rover, Youtube.