… de seulement 200 ch ou qu’une Megane dCi 150 !

Nous avons déjà débattu longuement de la nouvelle génération de la Lexus GS qui va aller jouer en 2012 dans la cour des Serie5, Classe E, A6, M, Thema essentiellement même si son segment lui permet de se retrouver en concurrence face à de nombreuses autres berlines mais nous avons un peu omis de parler d’un facteur important actuellement, celui de la consommation et des émissions.

V6 3.5 L à cycle Atkinson, injection D-4S (comme sur le nouveau coupé Toyota GT 86), hybridation, récupération d’énergie, moteur électrique à circuit de refroidissement par eau indépendant mais aussi et surtout 343 ch qui entrainent les roues arrières motrices pour le plaisir des amateurs de propulsion.

 

343 ch mais aussi et surtout une homologation avec des chiffres de consommations et d’émissions de CO2 qui font pâlir la concurrence à moteur essence mais aussi celle à moteur diesel bien moins puissant. Ainsi Lexus annonce une consommation mixte de 5.0 L/100 km et des émissions de CO2 limitée à 137 g/km ce qui place la nouvelle GS et sa technologie hybride dans la catégorie des voitures peu énergivores et peu polluantes en matière de rejets de CO2 au regard de son gabarit et de sa puissance. Ci dessous un tableau récapitulatif des données. Par ailleurs cette grande Lexus est annoncée avec une Vmax de 250 km/h autolimitée et un 0 à 100 km/h en 5.9 secondes, ce qui est largement suffisant au quotidien.

 

Une auto qui est aussi intéressante par son autonomie en mode électrique qui aidera aux déplacements urbains moins polluants. Une auto que nous découvrirons plus en détails dans le courant de l’année 2012 au moment de sa commercialisation sur le marché européen.

 

Reste quand même une inconnue de’importance, le prix ! Il devrait être élevé quand on sait que le modèle actuel est déjà facturé selon les finitions entre 59.200 et 72.000€. Pas rien tout de de même si on est amateur du genre luxe hybride.

 

Via Lexus.