Dans un communiqué commun paru ce jour et publié par Spyker Cars NV et Saab Automobile AB, nous apprenons que Pang Da Automobiles vient de s’engager dans les très officielles discussions avec l’état chinois et la redoutable Commission Nationale du Développement et des Réforme, celle la même qui a réglé l’an passé le compte à l’américain Hummer qu’une entreprise industrielle chinoise voulait acquérir.

Spyker Cars NV et Saab Automobile AB deviendront très bientôt une seule entité qui devrait prendre le nom de Swedish Automobile NV ce qui aidera un peu à la simplification des choses et qui permettra surtout de faire la distinction avec Spyker, le constructeur de sportives et de supercars vendu il y a quelques mois à Vladimir Antonov déjà pour des besoins de trésorerie !

Comme à son habitude, Victor Muller se déclare confiant quant à la possibilité pour Pang Da d’obtenir tous les accords et signatures nécessaires à la mise en place de cette nouvelle structure commune. Il explique que les premiers 30 millions destinés à l’achat de Saab neuves ne sont pas soumis à l’approbation de la fameuse commission chinoise ce qui fait que Saab a reçu il y a déjà 6 jours.

Mais même si ces 30 millions d’euros sont dans les caisses de Saab, ils sont insuffisants pour l’instant pour relancer la production des autos désormais stoppée depuis près de 2 mois et il apparait que la BEI traine de nouveau les pieds pour donner son autorisation à V.Antonov de racheter le site industriel de Trollhättan. Cette même BEI qui n’a toujours pas donné son accord à Victor Muller pour pouvoir utiliser les 200 millions du prêt ( sur 285 millions au total ) qui sont toujours bloqués en banque malgré l’accord de déblocage du prêt et les signatures de toutes les parties concernées ( Office suédois de la dette, GM, Saab, BEI ).

Une histoire à rebondissements et qui semble sans fin mais surtout une production qui ne redémarre pas et des clients qui s’envolent vers la concurrence pour probablement ne plus revenir. Reste qu’avec cette situation de blocage, on est partie pour avoir une production 2011 équivalente à celle de 2010 donc insuffisante pour la trésorerie et la survie du constructeur suédois au delà de 2012 ou 2013 si on est optimiste ! Ahjhöjrrth, its aläägrobhfet gäspp dlöüppe (1)… comme on dit en suédois ancien.

Thgäatordt Ikëa 900 Turbo, gäsp Bëst  (2 ) comme aiment encore le raconter les vieux suédois du nord ouest qui ont connu les années 70-90 du coté de Trollhättan.

Traduction (1) : Ben, on n’est pas dans la merde…

Traduction (2) : Du temps de la 900 Turbo, c’était bien mieux !

Via Saab, DN, Reuters.