Nous avons les feuilletons Saab, Fiat, Alfa Romeo Giulia, Renault ZE, il faut bien y ajouter désormais le feuilleton Lotus car chaque semaine amène son lot d’informations, d’interviews ou de déclarations notamment de la part du patron du constructeur britannique.

La dernière déclaration en date a été faite auprès des gens d’Autocar et concerne la mise en développement chez Lotus du fameux moteur V8 que D.Bahar veut mettre au point en interne plutôt que de faire évoluer l’excellent V8 5.0 L de423 ch de la Lexus IS-F. Et sur ce coup pas de chichi, l’objectif c’est le V8 4.5 L Ferrari qui équipe la F458 Italia. Ainsi on apprend que Lotus veut un V8 qui mettra KO ceux de Ferrari, McLaren, Mercedes-AMG, BMW, Jaguar ou Chevrolet… Un bel objetif pour ce V8 qui ne devra pas, selon le patron de Lotus développer moins de 550-570 ch… Ce moteur serait destiné dans un premier temps à équiper la Lotus Esprit ( reportée à 2016 ) puis d’autres modèles avant d’être diviser en deux pour devenir le L4 des Lotus de base. Ce noteur est actuellement en R&D et si tout va bien , les premiers prototypes devraient être assemblés durant l’été et pourraient tourner sur banc avant la fin de l’été 2011. A voir toutefois car les embûches pourraient être nombreuses pour le constructeur d’Hethel…

 

Au chapitre des petites histoires d’Héthel, on commencera par les propos de Dany Bahar il y a une bonne dizaine de jours . Ce dernier, à priori, pas satisfait du comportement et des investissement du propriétaire de Lotus, à fait savoir par les médias qu’il serait opportun que Lotus entre dans le giron d’un puissant groupe automobile de niveau mondial comme… Toyota ! L’homme espère ainsi profiter de la manne financière du constructeur pour assouvir ses projets mégalos mais du coté de Toyota rien de rien ne semble prévu en dehors de l’accord signé l’an passé en grandes pompes pour la fourniture de moteur à Lotus. Par ailleurs le constructeur japonais se recentre cette année sur ses sites industriels japonais  et leur remise en état ainsi que sur Lexus… Par ailleurs Akio Toyoda, le grand patron de Toyota a été fort marri par les propos du patron de Lotus quand il a appris que celui ci ne voulait plus des L4, V6 et V8 ( et peut être même V10 ). Il semble d’ailleurs que les directeurs de Proton aient entendu parlé du pays…

On pousuivra donc avec la non obtention d’une subvention de 30.8 millions d’euros refusé par le conseil du Norfolk et qui devait aider à la mise en chantier de la « grande » usine Lotus. Et malgré l’accord de plusieurs prêts auprès de banques asiatiques ( Chine et Malaisie, pays de Proton ), il va manquer de l’argent à Lotus dans les prochains mois et le constructeur d’Héthel va donc licencier avant la fin d’année quelques 99 salariés britanniques.

On continuera avec l’absence de victoire dans le cadre du procès qui opposait Lotus Cars à Team Lotus et même si Lotus Cars peut avoir des autos dans une livrées noir et or et une appellation du genre « F1 + Lotus » , Team Lotus est le seul à pouvoir nommer ses chassis Lotus ce qui, on en conviendra, la fout mal pour un constructeur qui est Lotus…. Et là malgré un appel qui est en cours, la direction de Proton l’a mauvaise !

Et ce sans parler de la rocambolesque affaire chinoise Youngman Lotus qui ajoute au désordre et à la confusion. Tout cela n’amène rien de bon surtout que Proton n’est pas au mieux notamment en Asie du sud est où la marque est malmenée par Perodua sur les marchés y compris celui de Malaisie. Et cela semble aller suffisamment mal chez Proton pour qu’on mette actuellement en « stand by » le projet de citadine développé avec… Lotus ! Faute de moyens, les projets mirifiques dévoilés au salon de Paris s’annulent petit à petit et pour le moment seule l’Esprit est en développement, les autre projets étant mis au garage. L’Evora, une Lotus réussie va évoluer dans quelques mois et devrait poursuivre encore de longues années sa carrière commerciale tout comme il se murmure sur les sites Lotus que l’Elise pourrait se voir prolongée…Tiens, tiens ! Il apparait même que les amateurs de Lotus et de l’esprit du « Light is right » ont fait connaitre leur mécontentement à Héthel mais aussi au siège du proprio, à savoir Proton.

Il semble aussi que l’ennemi Tony Fernandes soit aux aguets pour l’écurie de F1 en cas de difficulté chez Lotus F1 car rien n’assure que Renault restera encore longtemps en F1 au sein d’un team car le nouveau PDG du constructeur n’est pas un grand fan de F1 et certaines rumeurs veulent que Renault ne soit plus qu’un développeur et un fournisseur payant de moteurs.

Mais il faut croire que du coté de Proton, c’est l’annonce par Dany Bahar ( qui n’est que salarié ) de la recherche d’un acheteur industriel puissant qui ait fait déborder le vase et il se murmure de plus en plus fort que Dany Bahar pourrait être concerné par le mouvement salarial de fin d’année . Alors y aura t-il un Dany Bahar millésime 2012 chez Lotus, rien n’est moins sur et j’ajouterais… c’est heureux !

 

Via Autocar, LCC, LBA, Auto.blog.

Crédit Photo : LotusCarClub USA