On doit cette triste initiative au maire de la ville de Triberg im Schwarzwald, une petite ville du sud du Bade-Wurtemberg. Gallus Strobel, le burgmeister de cette « riante » bourgade de la Forêt Noire vient de décider de réserver certains emplacements de parking aux conducteurs sous le falacieux prétexte que la manoeuvre est délicate pour y garer son automobile.

Il réserve aussi des emplacements spécifiques aux conductrices sur les parking municipaux; ceux ci sont plus larges et tout près des sorties des parkings municipaux. Selon le maire de Triberg les hommes adorent relever des challenges et s’amuseront de devoir réaliser des manœuvres au cordeau, à l’oeil et au millimètre pour rentrer dans les places habituelles de parking qui leur sont réservées alors que les femmes ont droit à des places ultra larges tout près de la sortie pour gagner du temps sûrement pour… aider à l’accès au coffre, aux places arrières et aux sièges enfants mais aussi éviter les éraflures et l’attente ! Même si le créneau n’est pas le truc de certains conducteurs et conductrices, on a tout de même un peu de mal à accepter une telle discrimination quasi routière. On a surtout l’impression que Gallus Strobel tente de justifier son arrêté et de se récupérer aux branches devant le tollé déclenché par cet arrêté local. Il semble d’ailleurs que le maire de cette ville envisage le retour obligatoire des nattes blondes, au chemisier blanc à broderies et le travail dans les champs pour les femmes durant la saison estivale. Dire que l’on se bat pour l’égalité ici en Europe mais aussi dans certains pays, de telles décisions ne peuvent entrainer qu’un inutile retour en arrière et c’est bien dommage !

Heu… chez moi qui gare toujours la voiture, je ne suis pas carrossier peintre et chez vous ? 😀

Via DerSpiegel, AP.