Le rouge est mis sur le marché français pour la première fois depuis de nombreux mois, effectivement avec une chute de 11.2% ( 169.451 autos mises à la route ) pour l’ensemble du marché et près du double pour les trois constructeurs nationaux ( -20.2% ), on commence à sentir les premiers effets conjugués de la fin de la fameuse prime à la casse et de bonus écolo « ancienne version ». Et encore, nous pouvons nous estimer heureux car le mois d’avril a encore vu nombre de livraisons qui étaient liées au ventes de fin 2010 car pour palier aux retards et éviter les annulations, beaucoup de constructeurs ont pris à leur charge les montants prévus par la prime et l’an système de bonus. La chute en mai 2011 reste donc d’être encore plus marquée !

Entre avril 2010 et avril 2011, les constructeurs français ont perdu 23.098 immatriculations et les trois constructeurs nationaux se tiennent dans la baisse ( Peugeot : -21.6% / Citroën : -20.4% / Renault : -23.5% ) et ce qui est à noter et drôle à la fois c’est qu’hier dans les communiqué de presse, les trois constructeurs se félicitent tous de leurs bons résultats en avril sur le marché national. Ainsi la part de marché qui était de 59.99% en avril 2010 est passée à 53.95% en avril 2011 ). Même s’il n’est pas vraiment un constructeur national, Dacia tire son épingle du jeu ( après la petite faiblesse en mars  ) avec une progression de 6.6% et les bons résultats de Sandero et Duster.

 

Du coté des véhicules venus de constructeurs dont les sièges sociaux sont à l’étranger, on notera sans surprise la bonne forme de deux des marques du groupe Volkswagen avec :

+9.5 % pour VW / +7.6%  ( Skoda plonge à -17.7% et Seat après un mois dans le vert repasse dans le rouge avec -5.7% )

Toyota est vraiment de retour aux affaires avec +26.7% et surtout + 85.4% pour Lexus, surement l’effet CT200h !

Chevrolet est aussi à hausse avec + 2.9% et le bon démarrage de l’Orlando ne doit pas être étranger à cette hausse des livraisons. Kia, Hyundai, Nissan et Infiniti sont eux aussi à la hausse et de fort belle manière pour les 3 derniers cités avec des hausses respectives de 23.0%, 25.4% et 60.0%. Mini est aussi à la hausse avec un beau +47.7% ( les vendeurs d’A1 doivent être grognons ! ) mais pas BMW qui chute légèrement ( -2.6% ). Ford, Opel, Smart sont orienté à la baisse mais les gadins sont à chercher du coté de l’Italie avec la chute de Fiat ( -26.7%) et surtout de Lancia ( -50.0% ), ce qui devient préoccupant pour les deux constructeurs puisque la chute des ventes n’est pas seulement française mais européenne ! Il faut dire qu’avec 3 modèles vendables pour l’un et deux modèles pour l’autre, il ne faut pas espérer de miracle et ce n’est pas le score explosif d’Alfa Romeo ( +72.2% ),une des marques en forme depuis quelques mois,  qui pourra tirer les deux autres marques à cause de volumes de livraisons moins importants ! Mais le vrai gadin vient du Japon et de Daihatsu qui est quasiment mort sur notre marché avec une chute des immatriculations de 91.7% et un nombre de livraisons qui est passé de 72 à 6 voitures. Au bout du compte les constructeurs étrangers voient leur part de marché passer de 40.01% à 46.05% et il est fort probable du la tendance perdure puisque certains analystes annoncent d’ici 12 à 18 mois un quasi partage du marché entre les 3 français ( aidés par Dacia ) et le reste du monde !

Ci dessous, je mets à votre disposition les autres documents fournis par le CCFA et qui permettent de faire le point sur les VP mais aussi les VUL depuis le début de l’année.

 

Voici la liste des 100 voitures les plus vendues sur le marché français qui est quasiment stable par rapport à celui de mars avec toujours en tête de ce classement, l’hérésie et la quasi tricherie qu’est le couple Peugeot 206+/207. Ce qui fait que le classement de tête est faussé puisque par modèle et c’est donc toujours la Clio qui est devant ! Une spécificité française inutile de plus….

 

 

Et la même chose pour les utilitaires légers.

 

Un marché français qui est donc entrain de changer de physionomie et de prendre la mauvaise pente pour les constructeurs et notamment les français d’autant qu’il semble que ce ne soit qu’une amorce de mouvement qui pourrait bien s’amplifier dès ce mois de mai 2011 et cette année il n’y aura pas l’excuse des jours fériés !

Via CCFA.