Le Salon de Tokyo 2013 est l’événement automobile de cette fin d’année en Asie. Un de nos lecteurs, Yannick Hiryczuk, a pu s’y rendre et nous faire visiter le salon comme si nous y avions été. Suivez le guide !

Affiche Salon de Tokyo 2013

 

Ouvert du 23 novembre au 1er décembre, le Salon de Tokyo 2013 est l’un des salons avec celui de Los Angeles -ouvert sur la même période- qui clôt la fin d’année automobile. C’est aussi la grand-messe des constructeurs nippons, qui rivalisent de concept-cars, et de profusion de modèles sur leurs stands. Nous leur réservons donc un premier article ; un second a trait aux autres constructeurs-exposants, Européens notamment.

Honda

Honda présente à Tokyo son mignon petit concept-car S660, qui préfigure peut-être un futur petit Roadster de la marque. Est exposé également en première mondial le Crossover Vezel, dont l’esprit urbain n’est pas sans évoquer le HR-V, qui fut vendu chez nous au début des années 2000. Charme des salons, on retrouve le concept car NSX ainsi que l’ancienne NSX de compétition de 1995. Et pour porter au plus haut le fer de son histoire, Honda convoque le roadster Sports 360 ainsi que la Formule 1 RA271 de 1964.

Lexus

La division luxe de Toyota exposait au Salon de Tokyo son coupé RX-300h, censé rivaliser avec les coupés Série 3, Classe C, A5 et Q50 notamment. On retrouvait sur le stand la supercar LFA, ainsi que le très spécial concept-car LF-NX aux lignes on ne peut plus torturées.

Mazda

La gamme japonaise de Mazda ressemble beaucoup à la gamme européenne : contrairement à Nissan ou Toyota, les modèles européens ne sont pas inédits. Si bien que dans l’archipel Nippon, la Mazda3 s’appelle Axela et la Mazda6 Atenza. Comme au Mondial de Paris l’an passé, le constructeur d’Hiroshima a choisi le rouge pour présenter ses modèles sur scène.

Mitsubishi

Le programme Mitsubishi à Tokyo était clair : trois concept-cars. GC-PHEV, XR-PHEV, et AR concepts. Si les noms sont peu digestes, on vous laisse seuls juges de leur design, qui a le mérite de renouveler les codes Mitsu, mais qui restent assez chargés pour le moins. Sur le stand du constructeurs aux diamants, on retrouve un Outlander PHEV et un prototype MiEV Evolution II 100 % électrique.

Nissan

Nissan a ses icônes au Japon, au premier rang desquelles la GT-R, émancipée de la gamme Skyline dont elle était le pendant sportif, mais aussi sa branche Nissan Motorsport contractée sous le patronyme Nismo. Les concepts IDX étaient ainsi présentés par Nissan comme Freeflow et aussi dans une itération sportive par Nismo. On retrouve en outre le concept Blade Gilder, et le phénomène de société du salon de la capitale japonaise, à savoir la GT-R qui attire tout le monde autour d’elle !

Subaru

Le constructeur japonais présentait à Tokyo son nouveau break, le Levorg, sous toutes ses facettes. Elle se situe entre les gammes Legacy et Impeza. Des coupés BRZ, y compris en déclinaisons sportives, étaient présentés, ainsi que le concept Viziv, déjà aperçu au dernier salon de Genève. La marque achève son tour du monde de célébration du 55ème anniversaire en beauté.

Suzuki

Si Suzuki avait voulu présenter un grand nombre de concept à Tokyo, il ne s’y serait pas pris autrement ! Cette année, les showcars de salon se sont multipliés avec 4 propositions, toutes différentes : iV-4, CrossHiker, X-Lander, et Hustler Coupe. On retrouve aussi la très craquante citadine Lapin…

Toyota

Le n°1 de l’automobile est le Shogun du Tokyo Motor Show, et lui aussi multiplie les concepts proposés. On retrouve ainsi le i-Road, le FCV, ainsi qu’une triplette d’Aqua (la citadine hybride locale) en concept-cars. Une proposition de Taxi, ainsi que le FV2, complètent un plateau égayé en couleurs par la Pink Crown Athlete et le prototype d’Endurance TS030.

Curiosités

Un grand nombre de curiosité japonaises sont également visibles au Salon de Tokyo. Des plus sérieuses au plus farfelues et originales, on égrène l’alphabet du Y de Yokohama jusqu’aux propositions de Ken Okuyama en passant par un vieux camion Woseley exposé chez Isuzu.

Bonus : le Tomica Corner

Voici quelque chose qui fera plaisir aux férus de miniatures et de « japan style » : la boutique Tomica. Il s’agit des miniatures du groupe Takara Tomy, qui font la joie des collectionneurs locaux mais aussi de nombreux aficionados en Europe, qui aimeraient beaucoup qu’un fabricant comme Majorette ou Norev organise de tels rendez-vous dans les grands salons européens. Las, il n’y a guère eu qu’Hot Wheels, avec la FFSA, au dernier Mondial pour organiser un stand sur cette thématique… A Tokyo, il s’agit d’un espace d’exposition et d’une boutique, dont les commandes sont préparées par le personnel de Tomica ; pour l’occasion, la série « Disney Motors Racing » y était disponible en avant-première.

Crédit photographique : Yannick Hiryczuk
D’autres clichés du Salon de Tokyo sont à retrouver sur son site, 829 Japan

Retrouvez aussi : Visite du Salon Automobile de Tokyo (2/2 : Made in Monde)