Nissan-Bladeglider-11[2]Les nouveaux X-Trail et Qashqai ne seront pas seuls à se partager la vedette sur le stand Nissan au salon de Tokyo. Le constructeur japonais présentera également un nouveau concpt-car, le BladeGlider, censé préfigurer dans les grandes lignes les futurs modèles électriques de la marque.

Avec ce concept, pensé dès l’origine pour fonctionner à l’électrique, Nissan affiche l’ambition de « révolutionner l’architecture du véhicule » et prétend nous montrer comment ce type de motorisation est susceptible de bouleverser totalement la façon dont un véhicule est conçu. Cela se retrouve d’abord dans les volumes du BladeGlider, dessinés pour en optimiser l’aérodynamisme, avec cette silhouette inspirée dun planeur (Glider, d’où le nom) et reprenant la forme triangulaire d’une aile d’avion. Cette architecture est pensée pour augmenter l’appui aérodynamique et l’adhérence, tandis que la voie avant très étroite (tout juste un mètre) est censée améliorer la maniabilité. Le BladeGlidert serait ainsi capable capable « d’encaisser des G latéraux élevés ».

Le cockpit, qui s’inspire pour certains éléments du monde de l’aviation (pour le volant, par exemple) peut accueillir 3 personnes et présente, lui aussi, une configuration triangulaire. Le conducteur se retrouve en position centrale avant pour profiter de meilleures sensations de conduite. Son siège se décale automatiquement à l’ouverture d’une portière, afin de faciliter l’accès à bord des deux passagers, qui pourront profiter d’une belle visibilité sur la route (mais devront probablement se faire amputer de l’une de leurs deux jambes du côté du siège conducteur).

D’un point de vue mécanique, les deux moteurs électriques qui propulsent le BladeGlider sont intégrés directement dans les roues arrière et fonctionnent indépendamment. Les batteries sont positionnées vers l’arrière afin d’optimiser la répartition des masses (30 % du poids se trouve sur l’avant, 70 % sur l’arrière). Mais s’il faut voler haut pour planer loin, ce planeur des routes devrait conserver une autonomie limitée pour vous transporter au ras du sol. Nissan ne donne aucune information à ce sujet mais n’espérez pas de miracle ; le BladeGlider reprend la technologie Lithium-ion déjà utilisée sur la LEAF.

Nissan-Bladeglider-14[2]le BladeGlider est censé préfigurer l’avenir des véhicules Zéro Émissions de la marque, mais il y a toutefois peu d’espoir de le retrouver en l’état sur nos routes.

Via Nissan