france marché automobile 01.2013

-15.0% tant en données brutes qu’en données corrigées (même nombre de jours ouvrables), c’est une baisse plus prononcée qu’en décembre même s’il est vrai que le mois de décembre bénéficie toujours de nombreuses immatriculations de VD et de VN sur parc (oui la fameuse chasse aux primes !) mais quand même on reste sur une tendance lourde et durable. Finalement ce mois de janvier confirme ce que nous pensions tous, 2013 devrait être plus dure que 2012 et ce n’est pas la déplorable conjoncture économique et sociale du moment qui va aider à l’amélioration du marché automobile. Ce sont 124.952 voitures neuves qui ont été enregistrées en janvier 2013, c’est à 22.094 unités de moins qu’en 01/2012 qui n’était déjà pas une période mirobolante pour le commerce automobile.

Retour de la baisse des immatriculations chez PSA avec une baisse moyenne de -16.7 % avec toutefois Citroën qui est légèrement plus pénalisé que Peugeot qui profite en ce moment de l’effet 208 alors que le fameux effet C4-Aircross ne se fait toujours pas sentir chez le constructeur aux chevrons.
Renault bénéficie un peu lui aussi de l’effet nouveauté de la Clio IV avec « seulement » -12.0%. Le constructeur de Billancourt profite aussi des campagnes de promo qui aident à liquider les stocks des autres modèles de la marque. Le groupe Renault est par contre bien aidé par Dacia qui voit ses mises à la route croître de près de 10%. La encore c’est la prime à la nouveauté avec surtout la nouvelle Sandero qui semble bien démarrer mais on notera aussi la bonne tenue des autres modèles que les les Dokker, Lodgy et même Duster qui semble résister correctement à l’effritement du marché automobile. Au final en ce mois de janvier, les constructeurs auront livré 68.448 voitures alors que l’an passé à la même époque 78.611 autos avaient quitté les concessions.

CCFA 01.2013.1

Chez les constructeurs, pas mieux que les français et même pire pour certains poids lourds comme VW Group avec une baisse généralisée des 4 marques qui se situe près des 24% avec un retentissant -26.1% pour Audi. Ford plonge avec -35.3%, la Fiesta restylée est vraiment attendue avec impatience chez les distributeurs Ford qui sont à la peine avec l’ensemble de la gamme même l’effet B-Max semble se tasser tout comme celui du 1.0 L EcoBoost. GM est aussi à la peine avec l’étonnant plongeon de Chevrolet (-29.3%). Nissan est aussi à la baisse (-15.7%) tout comme le groupe Fiat qui est essentiellement pénalisé par la dégringolade persistante d’Alfa Romeo (-38.7%) et la belle claque prise par Lancia (-46.2%) qui montre que l’effet Ypsilon est passé et que le nouveau Bonus/Malus est entré en vigueur pénalisant lourdement au passage les Thema, Voyager, Flavia qui ne devraient très vite ne plus représenter que des très faibles niveaux de ventes sur notre marché. Seul Fiat tire son épingle du jeu avec une petite baisse de ses ventes de seulement -2.7%.
Petites baisses aux environs de 2.0% chez BMW, Mercedes Benz ou Toyota qui se montrent finalement correctement en forme en ce mois de janvier. Lexus fait d’ailleurs un bon mois avec des immatriculations qui progressent de 24.7% ( double effet CT200 h ?). Par contre on note les fortes chutes des ventes de Mini, Smart, Infiniti et Daihatsu.

Les champions du mois, sont encore les « vilains » sud coréens qui voient leurs immatriculations progresser de 21.2% avec un beau +41.7% pour Hyundai et un +9.7% dont se contenteraient la quasi totalité des constructeurs présents sur le marché. Chez les « petites » marques, la baisse se ciffre à -16.9% et suit la tendance globale du marché, l’effet rouler différent serait-il passé de mode ?

CCFA 01.2013.2

Ci après quelques tableaux et graphiques fournis par nos amis du CCFA pour compléter votre information :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le TOP 100 des immatriculations VP et VUL en janvier 2013.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au final les marques étrangères ont livré en ce mois de janvier 2013  quelques 56.504 autos soit 17.4% de mois que l’an passé à pareille époque. Baisse du pouvoir d’achat, morosité persistante (et entretenue ?), application du trop mortel et inutile Bonus/Malus (NDLA : façon EELV aigri !) n’arrangeront rien en 2013 et il est à craindre que le marché prendre cette année la même calotte qu’en 2012 sauf que la base référente ne sera pas un marché bien au delà de 2 millions d’autos mais un marché à 1.9 millions d’exemplaires. Ainsi si l’on applique une décompte de 15% sur l’année, on pourrait se retrouver avec un marché compris entre 1.60 et 1.65 millions d’unités ce qui serait un très mauvais signe et un bien triste record économique qui n’aidera ni les constructeurs français avec leurs diesels, leurs VE qui ne se vendent pas et leurs citadines, ni les constructeurs étrangers qui sont souvent plus chers et pénalisés par le malus écolo mis en place par l’actuelle direction du pays. Comme on le dit chez Fisker, 2013 risque bien d’avoir un mauvais karma pour le business et l’industrie automobile. Il nous reste maintenant à attendre les chiffres des autres pays de l’UE pour se faire une idée plus juste de la situation, notamment outre Rhin.

Via CCFA.