Je ne reviendrais pas sur les différents points du Plan Automobile présenté par le gouvernement, vous avez les éléments et, je crois, le débat est ouvert car il y a matière à discussion puisqu’il y a plus d’effet d’annonce que de réelles nouveautés dans ce plan qui relève surtout plus de la communication que de l’évolution… sauf pour le porte monnaie des automobilistes que nous sommes.

Avant d’aborder le cas des évolutions du Bonus-Malus, revenons sur les deux annonces qui ont frappé les esprits et qui méritent quelques explications, à savoir les primes de 7000€ pour les VE et de 4000€ pour les hybrides.

La prime de 7000€ : Le plafond du bonus destinés aux véhicules électriques est désormais porté à 7.000€ au lieu de 5.000€ jusqu’à maintenant. Comme je vous le disais dans la soirée si de prim’abord, c’est une bonne surprise, les arbitrages ministériels ne sont pas actés. Cette aide sera plafonnée à 10 % du prix d’achat et non plus 20 % comme c’était précédemment le cas. Ainsi des autos comme les Fluences ou la future Zoé ne gagneraient rien en terme d’aide de l’état mais si vous commandez une Tesla Model S vous profiterez d’une aide totale de 7000€.

La prime de 4000€ : La prime  dédiée aux véhicules hybrides est doublée, c’est à dire qu’elle est portée à 4.000€ contre 2.000€ actuellement. Mais là aussi le montant est plafonné à 10 % du prix d’achat alors qu’il ne l’était pas jusqu’à maintenant. Pour compenser cette baisse, un minimum est annoncé à 2.000€ quel que soit le prix d’achat. Les conditions concernant les émissions de CO2 perdurent bien et elles sont en revanche limitées à 110 g/km de CO2. Autre nouveauté importante, ce bonus sera dorénavant attribué aux véhicules de société alors que jusqu’à aujourd’hui cette prime était limitée à 400€.

Il faut donc se méfier des effets d’annonce qui font croire que l’on peut obtenir beaucoup ou plus et qui, au final, ne donnent rien de plus si ce n’est moins. L’autre évolution vient du coté du bonus-malus écologique qui voit sa grille revue dès le 1er août prochain. Ainsi on découvre deux modifications de la grille 2012.

91 à 105 g de CO2 / km : 150€ vs 100€ aujourd’hui
61 à 90 g de CO2/km : 500€ vs 400€ aujourd’hui

Pour le reste pas d’évolution attendue que ce soit vers une baisse des seuils d’émissions ou une modification des montants des bonus et malus. Par contre il faudra vous attendre à une hausse en 2013 du montant du malus pour les autos dont les émissions sont supérieures à 180 g/km. Ainsi selon les derniers éléments présentés hier dans la soirée, cette évolution du malus sera très simple puisqu’il va s’agir du doublement du montant payé actuellement ce qui fera que le plus fort des malus devrait atteindre 7200€ (47.228 francs ou la valeur d’un mini citadine neuve…).

Ci dessous la présentation du dispositif  Bonus/Malus à partir du 1er août prochain (le doublement du malus sera inscrit dans le projet de loi de finance 2013).

Voici des éléments qui peuvent ouvrir la discussion mais aussi aider à votre analyse de ce nouveau plan destiné à aider la filière automobile française. Je finirais par une petite remarque au sujet des propos d’Arnaud Montebourg au sujet de la Corée du sud. Le ministre semble avoir oublié que Renault est propriétaire de Samsung Motors qui est une entreprise sud coréenne qui vend en France, en douce, des autos rebadgées Renault (Fluence née SM3, Latitude née SM5, Koleos née QM5)… mais comme l’état est actionnaire il doit y avoir prescription ou droit à l’oubli.

Via AFP, Latribune, L’expansion.