renault Tanger.

Inaugurée il y a 19 mois par Carlos Ghosn et le roi du Maroc Mohammed VI, l’usine de Tanger poursuit son développement industrielle avec l’inauguration hier d’une seconde ligne de production destinée à fabriquer des Sandero et des Sandero Stepway qui seront aux cotés du monospace Lodgy, du ludospace Dokker (NDLA : Nous reparlerons de ce modèle très vite !) et du VUL Dokker Van. Ces nouvelles autos seront destinées à l’export avec comme principale destination les marchés émergents mais aussi l’Europe mais le constructeur n’a donné aucune répartition chiffrée des exportations des Sandero. 

Cette deuxième ligne portera la capacité de production du site marocain à 340.000 véhicules/an à partir de 2014. Cette nouvelle chaine de fabrication a nécessité de la part de l’Alliance un investissement de 400 millions d’euros. Avec cette augmentation de la production, l’usine de Tanger devient le plus important site de production automobile du continent africain.
Ce sont 1.400 personnes qui ont été recrutées pour les besoins de cette nouvelle ligne, ce qui porte l’effectif global de l’usine à 5.000 personnes dont une bonne partie est formée par l’IFMIA (Institut de Formation aux Métiers de l’Industrie Automobile) mis en place par le constructeur automobile.

Chez Renault on est heureux de ce nouveau développement industriel et Jacques Prost, Directeur Général du Groupe Renault Maroc, de dire : « La cérémonie d’aujourd’hui revêt pour nous une importance toute particulière. Elle traduit la volonté de Renault de respecter ses engagements et celle des acteurs nationaux à développer l’industrie automobile au Maroc. Je suis certain que cette 2ème ligne produira des Sandero de qualité mondiale, consolidant toujours plus le label « Made in Morocco » au niveau international ». 

Via Renault.