Et il n’y a pas que le marché ! Juin 2011 est le mois le plus faible en terme de volume d’immatriculations depuis 2008 et la hausse du marché n’est plus que de +1% depuis janvier 2011, autant dire qu’un mois supplémentaire de baisse et le marché annuel version 2011 sera définitivement orienté vers le bas par rapport à ceux de 2010, 2009 et peut être même 2008… Attention donc car les autres marchés européens prennent la même direction, ainsi on a appris que le espagnol annonçait un remarquable -30% pour juin 2011 avec des analystes qui prévoient même un marché ibérique à 800.000/850.000 autos seulement en 2011. L’effet de la crise se fait vraiment sentir de l’autre coté des Pyrénées et il pourrait les franchir assez rapidement. Je rappelle que certains économistes annoncent un marché pour 2012-2013, si la reprise réelle ( pas celle de la bourse ! ) n’est pas là, à 1.7 millions de voitures !

Juin 2011 : -12.6% et 210.236 immatriculations, sachant qu’en général juin est un mois fort au niveau des immatriculations de voitures. Le plongeon est général pour les marques françaises et associées. Le coup de barre est pour Renault ( est ce l’effet d’une gamme peu attrayante et vieillissante ? ) avec -25.9% et seulement 45.680 immatriculations alors qu’en 2010 le constructeur avait mis à la route 64.630 voitures. PSA est à la baisse avec un global à -8.2% et seulement -7.2% pour Citroën qui profite de ces voitures qui séduisent la clientèle. Mais le coup de bambou est pour Dacia avec -44.0% et des immatriculations qui reculent de 12.075 à 6.761 véhicules. C’est la douche roumaine et les arrivées du monospace, de la nouvelle Logan et de la Sandero restylée sont impérieuses sous peine de plonger encore… au point de se poser un question, le low cost a t-il déjà vécu ses belles heures ou est-il devenu trop cher ?

 

Du coté des marques étrangères, VW group est à la baisse à cause de VW ( déjà l’effet Greenpeace ??? ) qui est à -13.5% mais on note l’excellente forme d’Audi ( +18.4% et 5.822 immats ), celle de Skoda qui reprend du poil de la bête avec +10.6% et le retour de Seat qui annonce sont second mois de hausse d’affilée ( +6.4% ).

Sont aussi à la hausse, Mercedes Group ( + 24.4% ), Hyundai-Kia ( +15% ) avec un +18.6% pour Kia qui perdure dans la hausse de ses ventes. Bien évidemment Nissan est encore à la hausse avec +9.2%  et pour les autres ( GM, Toyota-Lexus, BMW Group, Fiat ) c’est la baisse et seul Ford reste stable avec +0.2% et 12.335 autos mises à la route.

Le gros coup de mou est pour le groupe italien qui malgré un encore très mois pour Alfa Romeo ( +44.1% ! Yes… ) plonge un petit peu à cause de Lancia ( -4.8% ) et beaucoup à cause de Fiat ( -34.4% et 2.799 autos de moins qu’en 2010 ) qui paye une gamme vieillissante, limitée et peu attractive en dehors des Panda et 500. Je doute d’ailleurs que le Freemont change la donne sur le marché car son démarrage hors Italie ( et ses loueurs ) est tout à fait quelconque !

Les autres marques étrangères sont elles aussi à la peine avec une chute globale de 23% et seulement 5.751 voitures mises à la routes. Les marques japonaises, hors Nissan et Toyota, prennent la direction du coté obscur de la vente automobile. Et je ne parle pas de Saab , Lada, Daihatsu, Cadillac par contre les marque de luxe semblent maintenir leurs volumes de ventes à l’images de Rolls Royce qui a livré en juin 2011 autant de voiture qu’en juin 2010, c’est à dire deux autos !

Ci dessous pour complèter cette première approche, les éléments du CCFA et le Top 10 des VUL.

 

Ci dessous le classement des 10 VUL les plus vendus en France . Nous referons un point détaillé sur le marché VUL à la rentrée.

 

Enfin je terminerais par un premier coup d’oeil sur le fameux et très lourd dossier des VHU ( Véhicules Hors d’Usage ) en vous proposant les premiers élements mis à notre disposition par le CCFA. C’est un dossier difficile qui, d’une part, coûter cher, d’autre part qui sera long à mettre en place et surtout difficile à contrôler tant on connait le coté néfaste pour l’environnement de certaines casses autos et le « jen foutisme » et les profits de certains dans ce secteur qui pourrait être un vrai avantage en matière d’utilisation de matériaux recyclés.

 

Voilà pour les éléments de ce mois de juin 2011 et nous en saurons un peu plus dans une huitaine de jours avec les chiffres par marque et par modèle. Mais comme je l’ai déjà dit, attention car juillet et surtout août sont des moins plus petits qui pourrait bien faire passer le marché français du coté obscur de la décroissance … Plusieurs indicateurs confirment d’ailleurs que le pire n’est encore terminé… ou pas encore arrivé, alors prudence !

Via CCFA.