Coup de froid sur les immatriculations en novembre 2013 avec un repli de 4.4% en données brutes et même 5.7% si on compare avec le même nombre de jours ouvrables. Ce sont donc 138.298 voitures neuves qui ont été mises à la route en novembre dernier contre 144.602 il y a un an à la même période.

Marché automobile français CCFA -11.2013.5

Si le marché est globalement à la baisse, l’embellie se poursuit pour les constructeurs français qui voient leurs ventes croître de 4.1% pour atteindre 54.60% du marché (75.515 ex immatriculés). Aussi bien  PSA que Renault profitent de la situation puisque chez PSA, Peugeot augmente ses immatriculations de +7.1% et Citroën (enfin à la hausse) avec +1.5% repart dans le bon sens. Chez Renault la hausse globale des mises à la route est de +3.8% avec + 0.4% pour Renault et un beau +18% pour Dacia qui profite à plein de la crise et des dernières évolutions de sa gamme.

CCFA -11.2013.1

Du coté des constructeurs étrangers, c’est moins l’euphorie puisque qu’ils perdent 12.9% et voient leurs immatriculations limitées à 62.783 unités. Globalement tout le monde perd sauf Toyota qui limite la casse avec +1.1% grâce à Lexus (+58.5%) et le groupe Fiat qui voit ses immatriculations augmenter grâce à Fiat (+2.5%), Lancia (+39.4%) et les autres marques du groupes (hors Alfa Romeo) qui font un beau +41.4% et là on pense à la bonne forme de Ferrari et de Maserati.

Pour les autres constructeurs, y compris le puissant groupe Volkswagen c’est le plongeon avec par exemple -24.6% pour Ford, -21.3% pour GM, -17.2% pour Hyundai/Kia, -19.3% pour Mercedes Benz ou -21% pour Nissan qui poursuit hélas mois après mois sa dégringolade, bien aidé en cela par Infiniti qui s’enfonce dans un gouffre avec -68.8% et seulement 10 voitures livrées (NDLA : ce chiffre est à comparer à celui de Lexus : +58.5% et 336 immatriculations). On note aussi que le champion mondial du premium, le groupe BMW est lui aussi à la peine avec -16.6% pour BMW et -7.4% pour Mini.
Pour revenir un instant au groupe Volkswagen, ce sont surtout les marques Seat et Skoda qui marquent très nettement le pas avec des mises à la route respectivement en recul de 18.0% et 20.5%.

CCFA -11.2013.2

Les autres marques suivent la tendance et voient leurs immatriculations chuter de 11.5% pour s’établir à seulement 4720 exemplaires ce qui est assez peu notamment dans le cadre d’une projection annuelle.

Depuis le début de l’année 2013, le marché automobile français est donc en recul de 7.7% avec 1.614.606 voitures neuves mises à la route ce qui nous fait dire sans prendre trop de risques que le marché 2013 devrait s’établir aux environs 1.725 – 1.75 million de voitures vendues en France. C’est donc un marché en baisse sensible qui va finir cette assez triste année automobile tant pour les ventes de voitures à moteurs thermiques que pour celles de VE qui restent presqu’anecdotiques avec, il faut le reconnaitre, le quasi flop de la Renault Zoé… et ce ne sont pas les quelques dizaines d’immatriculations de la nouvelle BMW i3 qui vont changer la donne !

CCFA -11.2013.3

On note aussi une tendance qui semble se confirmer au fil des mois, la baisse du nombre de voitures à moteur diesel. Ainsi en novembre, leur nombre a baissé de 12.5% pour s’établir ) « seulement » 88.817 unités ce qui fait encore 64.22% du marché !

Ci dessous le TOP 100 des ventes de véhicules privés depuis le début de l’année.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fin d’année qui s’annonce, sans surprise, pas très euphorique pour des raisons que nous connaissons tous depuis longtemps et qui sont aggravées par des éléments comme l’augmentation de la pression fiscale, la baisse réelle du pouvoir d’achat, la difficulté d’accéder au crédit et depuis le 1er novembre dernier la baisse du Bonus écolo. Le mois de décembre ne devrait être guère plus reluisant et les perspectives pour 2014, même si certains usent et abusent de la méthode coué, s’annoncent guère mieux puisque nous aurons droit à la hausse de la TVA au 1er janvier, à la hausse des primes d’assurance et au 1er février prochain ce sont les tarifs des autoroutes qui vont encore prendre 1.14% d’augmentation. Pas de quoi être réellement optimiste pour l’an prochain…ni même pour cette fin d’année !

Via CCFA.