-7.8% en données brutes et -15.8% en données corrigées à jours ouvrables comparables ! C’est encore du brutal comme disait un certain Fernand Naudin, industriel à Montauban spécialiste des machines agricoles et de BTP…

En octobre 2012, ce sont donc 162.411 voitures neuves qui ont été mises à la route en France avec, comme élément notable pour ne pas dire notoire, la forte chute du groupe Renault (Renaud + Dacia) qui perd 26.4% qui plombe un marché qui marque toutefois quelques petits signes non pas de reprise mais d’une baisse des ventes plus contenue.

On dirait que chez PSA, les choses vont un peu mieux puisque Citroën voit sa « chute » limitée à -4.9% et Peugeot n’est pas loin avec -5.1% ce qui veut dire qu’en octobre 2012 PSA a mis à la route 50.298 voitures alors que pour le même mois de 2011, 52.954 autos avaient quitté les concessions. Chez Renault, si ce n’est pas la « cata » annoncée par certains (des chiffres circulaient à -50/-55% mais sans aucun fondement fiable), c’est tout de même la catastrophe avec une chute des livraisons de 27.2% pour Renault et de 22.6% pour Dacia (sans oublier un Nissan en petite forme à -2.9% et Infiniti qui plonge avec -41.7%). Ainsi Renault et Dacia ont livré en octobre dernier 36.008 voitures alors que 48.914 autos étaient sorties des concessions l’an passé ! Si on part on 24 jours travaillés, ça fait tout de même 538 VN de moins livrés chaque jour… A méditer même si chez Renault on se veut rassurant en expliquant que l’arrivée de la Clio IV va relancer la machine, on veut bien y croire mais cela sera t-il suffisant quand on sait que la Twingo est en grande difficulté (le restylage de l’hiver dernier n’a pas porté ses fruits tout comme l’absence de version 5 portes), la Megane est aussi un peu à la peine tout comme le Scenic… et sans les ventes de Clio 3, c’est un peu la soupe à la grimace chez le constructeur au losange ! Souhaitons que ça aille mieux dans les prochains mois malgré les terribles prédictions de GM dont nous parlions hier.

Chez les constructeurs étrangers, ça va globalement mieux avec une hausse des livraisons de +2.5% par rapport à l’an passé. Avec 75.996 voitures livrées les constructeurs étrangers font mieux que l’an passé et détiennent ce mois 46.79% du marché automobile français contre 42.11% l’an passé !


Les grands « gagnants » du mois sont Mercedes Benz qui commence à profiter de l’effet Classe A (+ les bons chiffres Classe B et Classe C) qui voit ses ventes s’envoler de +38.9% … Même Smart profite de la dynamique avec une hausse des livraisons de 2.0%. L’autre gagnant du mois d’octobre est le binôme Toyota/Lexus qui voit ses ventes croître de +19.4%. BMW est bien orienté avec +4.4% mais pénalisé par Mini qui chute lourdement avec – 18.2% et ce ne sont pas les 2 livraisons chez Rolls Royce (aucune en octobre 2011) qui aideront à compenser les 386 Mini qui manquent. VW Group est de retour aux affaires après deux mois moins forts que d’habitude avec +3.4% au global répartis comme suit :

VW : + 3.8% / Audi : +14.8% / Skoda : +5.3% / Seat : -20.4% (l’arrivée de la Leon devient vitale)

On n’oubliera le ixième mois de hausse pour les marques du groupe Hyundai Motors (Hyundai : +26.9%, Kia : +16.6%). Les généralistes américano-allemands sont encore en baisse mais nous sommes assez loin des tristes records des mois passés puisque Ford est à -10.2% et Opel à -9.1% ce qui est un meilleur score au regard des anciens chiffres d’immatriculations. On notera la petite forme de Nissan pour le deuxième mois consécutif (-2.9%) et la méforme d’Infiniti qui plonge de -41.7% avec seulement 21 autos mises à la route soit 13.23 fois moins que Lexus. Nous terminerons par le groupe Fiat qui plonge de -8.0% notamment à cause des -23% d’Alfa Romeo, des -5.3% de Fiat que le +1.8% de hausse des ventes chez Lancia ne peut compenser (444 livraisons et essentiellement des Ypsilon).

Au final, un marché toutes marques toujours aussi tendu, et une tendance au déclin des ventes 2012 qui se confirme avec une baisse de -13.3% sur les 10 premiers mois de cette année. Nos amis du CCFA se veulent toutefois un peu moins pessimistes que certains analystes économiques ou financiers puisqu’ils estiment que le marché 2012 sera aux environs de -12%. Il va falloir un coup de collier durant novembre et décembre pour gagner quelques points. C’est de l’ordre de l’envisageable notamment à cause de la mise en place du nouveau barême 2013 du fameux Bonus/super Malus. On pourrait on ainsi voir quelques milliers d’immatriculations supplémentaires avant la quasi disparition de certaines autos de notre marché automobile (et je fais abstraction des rogatons aux moteurs dépassés) ! Hélas….

Enfin comme tous les mois, je vous propose de retrouver le Top 100 des ventes depuis le début de l’année 2012 sur le marché automobile français.

 

 

 

 

Via CCFA.