Allez c’est encore un mois de gagné puisqu’avec une hausse de 3.1%, le marché en données corrigées ( + 8.2% en données brutes ), ce sont encore 185.603 voitures qui ont été mises à la route durant ce premier mois de l’année. Janvier, comme le feront surement février et mars profitent à plein des commandes engrangées durant le dernier trimestre de 2010.

Le marché devrait retomber assez sérieusement dès le mois avril pour suivre la même courbe que les autres grands marchés européens. Reste que les analystes disent que d’ici à la fin du premier semestre le marché va retrouver un niveau normal ( c’est à dire bien plus bas  ) même si il reste à voir comment le marché des petits VU et des flottes d’entreprises va évoluer. Va t-il rester sur la pente ascendante ou va t-il marquer un coup d’arrêt en amplifiant la baisse du marché.

PSA s’en sort mieux que Renault qui marque le pas avec une chute de -1.4% et seulement 41.120 livraisons alors que l’an passé le chiffre était de 41.674 autos mises à la route. Pour PSA, on note la bonne forme de Citroën avec + 8.4% ( 28.079 autos ) et la belle reprise chez Peugeot avec + 13.7% ( 34.733 autos ). Le groupe PSA représente en janvier 2011, plus d’un tiers du marché automobile français avec 33.8% alors que Renault glisse doucement vert la position 1/5 eme de ce même marché et seulement 22.2% . L’ensemble des marques françaises aura représenté en janvier dernier 56% des mises à la route.

Du coté des marques étrangères, nous noterons les envols de :

Opel : + 40% ( 9.670 ex )

Hyundai :  + 49.7%

Kia : + 49.9%

Nissan : + 33%

Seat : + 25.4%

Suzuki : + 15.8%

Audi : + 12.2%

Pour les autres groupes automobiles, c’est une croissance global mais pas forcément par marque, ainsi si le groupe BMW croit de +1.2%, la marque BMW perd  -6.6 %; le groupe Ford gagne + 3.8% mais la marque Ford perd -1.4%; le groupe Toyota perd encore 7.4% ( 6.260 autos ) mais limite cette fois la casse en tendant à se rapprocher du positif et non des des -20 ou -30%. La petite surprise vient de Dacia qui certes croit, mais de seulement 2.5% ( 7.749 livraisons ), cela serait il du à un essoufflement du marché dit « low cost », pas sur mais peut être à un tassement des ventes, notamment celles de la Logan qui commence à prendre de la bouteille ( 7 ans ). Et pour Dacia, il faut peut être regarder du cotés des promos « hyper agressives » de la concurrence qui ont surement un peu influencé les décisions d’achats des clients. Enfin, on notera que les petites marques ont elles aussi progressé de + 2.8% avec 12.298 autos immatriculées en janvier 2010.

Ci dessous les tableaux du CCFA.

Pour revenir à l’évolution du marché suite à la disparition de la prime à la casse et à la baisse des bonus, il ne faudra pas négliger cette année le fameux moral des ménages qui risque d’être mis à rude épreuve face à une conjoncture toujours aussi morose ( sauf en bourse ), un marché de l’emploi peu évolutif et mauvais payeur et des budgets qui deviennent de plus en plus serrés faute d’augmentation salariale mais aussi à cause des hausses permanentes sur les produits nécessaires au quotidien ( pain, eau, gaz, électricité, transport, mutuelles, assurances, frais bancaires, produits alimentaires de base, logement, etc… sans oublier un carburant qui frôle les niveaux de 2008-2009 avec un SP95 à près de 1.50€ ) . La clef du marché est ici car ces hausses, terribles au quotidien, concernent plus de 90% de la population et ce ne sont pas les quelques milliers d’acheteurs aisés d’Aston Martin, de Jaguar ou de Porsche qui pourront tenir le marché automobile à eux seuls… 2011, une année automobile à suivre avec quelques appréhension.

Via CCFA.