Fiat porte actuellement toute son attention sur la firme de Modène et fait quelques annonces destinées à séduire les acheteurs potentiels qui ont plus l’habitude du charme puissant allemand que de l’élégance italienne.

Maserati à octobre 2012, c’est à peine 4700 ventes depuis le début l’année mais Maserati à la fin décembre 2015 ce sera 50.000 autos et les plate-bandes de Porsche sérieusement piétinées avant 3 ans si l’on en croit les annonces faites par les direction de Fiat et de la branche premium du groupe italo-américain. Big challenge comme on dit dans Little Italy…

Je ne reviens pas sur la nouvelle Quattroporte qui doit être vendue à au moins 13.000 exemplaires dès l’an prochain, ni sur la future berline Ghibli ou le SUV Levante dont nous avons déjà beaucoup parlé depuis des mois. Cette fois je vais vous parler de sportivité et de la descendance ses GranTurismo et GranCabrio. Le patron des marques Alfa Romeo et Maserati,  Harald Wester, qui est aussi la voix de Sergio Marchionne pour ces deux marques confirme bien qu’il y aura bien chez ke constructeur au trident un coupé sportif deux places à moteur central arrière. La parenté avec la 4C est évidente mais chez Maserati on montera on gamme mécanique puisque si chez Alfa on devrait se limiter au L4, chez le constructeur de Modène, V8 et probablement V6 devrait être de la partie sur ce coupé qu’on devine concurrent d’une certaine 911. La version Maserati de ce coupé sport devrait disposer d’évolutions significatives par rapport à la version Alfa Romeo notamment au niveau du chassis et des trains roulants (voies élargies, suspensions affermie) qui seront surtout adaptés à l’augmentation de la puissance. Si l’on en croit les informations ce coupé pourrait voir le jour en 2015. A suivre.
Et l’on parle de la succession des très élégantes Maserati GranTurismo et GranCabrio qui elle aussi devrait se faire dans la période 2015-2016. Compacité, légèreté et sportivité seront au programme de la prochaine génération de GranTurismo. Moins de volume, plus de dynamisme et donc moins de confort pour les passagers qui voyageront à l’arrière de ces autos. Peu d’informations au sujet des mécaniques mais si l’on sait déjà que l’architecture V8 sera reconduite, on parle depuis quelques temps de l’arrivée d’une mécanique V6.

Au total et si l’on en croit les annonces ce ne sont pas moins de 6 nouvelles Maserati qui vont apparaitre durant les 4 prochaines années (sans compter la rumeur, pourtant démentie, d’une supercar). Mais pour cela, il faut de l’argent, des usines et pour avoir tout cela, Fiat annonce qu’il va investir 1.2 milliard d’euros (1.55 milliard de dollars) chez Maserati dans les prochaines années. On est surpris de la somme pour un constructeur si petit et immédiatement on se dit que Sergio Marchionne se « baharise » … On veut bien y croire mais pendant ce temps là, rien pour Alfa Romeo qui ne survit qu’au gré des rumeurs et d’une baisse vertigineuse de ses ventes et pas grand chose pour Fiat qui se débat avec à peine trois autos et d’autres modèles qui ne servent qu’à donner un semblant de gamme à la firme turinoise.

1.2 milliard pour Maserati c’est très bien mais est ce bien nécessaire quand on connait le déficit de la marque en terme d’image (sauf chez les collectionneurs !), le faible réseau de distribution au niveau mondial et quand on envisage l’objectif, à mon avis, totalement irréaliste de 50.000 ventes dans 3 ans ! Dans un marché hyper concurrentiel pour ne pas dire saturé, en baisse dans certaines régions du monde , y’a t-il la place pour 50.000 Maserati, rien est moins sur !

Via Autoblog, Caradisiac, Quattroruote.