Nous sommes à plus de deux mois du salon de Detroit et le groupe Fiat ouvre le bal des nouveautés en dévoilant une voiture que nous attendions tous depuis longtemps, la nouvelle Maserati Quattroporte qui va prendre l’an prochain la succession de l’actuel modèle né en juin 2003.

Cette nouvelle Maserati Quattorporte est la première pierre de la grande évolution annoncée de Maserati qui va passer en 36 mois du statut de petit constructeur de voitures de luxe et de sport à celui de constructeur majeur du segment. Ainsi entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2015, le constructeur de Bologne doit voir sa production passer de 6.159 à 50.000 exemplaires (soit une hausse démoniaque de la production de 711% en 4 ans et même un peu plus car les chiffres 2012 devraient être inférieurs à ceux de l’an passé – Maserati en France en 2011 c’est -34% et seulement 107 immatriculations -).

L’explosion maseratiste passera donc par la nouvelle Quattroporte qui est une grande et puissante berline de luxe dont le gabarit doit approcher les 5.20 m (+15 cm par rapport au modèle actuel et quasiment la longueur d’une Classe S limousine actuelle). Cet allongement sera essentiellement dédié à l’espace habitacle et notamment aux passagers arrières. Stylistiquement, cette nouveauté est dans la droite ligne du modèle actuelle. Ce nouveau modèle est bien le descendant de l’actuel même si le long coffre arrière semble aplatir le profil de l’auto. La face avant est conforme aux images que je vous proposais il y a déjà de très long mois. L’ensemble est plutôt agréable à regarder notamment en comparaison avec les massives allemandes ou japonaises du même segment mais la voiture manque d’un « je ne sais quoi » pour être aussi émouvante et aussi sexy que l’actuelle. On appréciera le profil en vague montante avec des ailes arrières marquées, trois vitres latérales, des portes sans encadrement, les petites aérations qui marquent l’aile avant et les grandes roues qui laissent à penser que la Quattroporte 2013 chausse grand, genre 20 à 22 pouces ! Le design de cette Nuova Quattroporte, est signé Lorenzo Ramaciotti qui a travaillé en collaboration avec la Carrozzeria Pininfarina.

Les phares en sourcils sont marqués et incisifs et donnent plus de caractère et moins de douceur à l’italienne tout comme le bouclier redessiné et inspiré de celui des GranTurismo. Le capot moteur est davantage nervuré pour plus de sportivité mais aussi moins d’élégance. A l’arrière on note un nouveau dessin du bouclier qui intègre dans sa partie basse un semblant de diffuseur et 4 sorties d’échappement rectangulaires. L’ensemble se veut puissant, assis visuellement grâce au feux horizontaux et est, selon Harald Wester le PDG de Maserati, à l’unisson d’un ensemble qui est le meilleur du design italien du moment. fait l’éloge dans près de 100 ans d’histoire. Cette nouvelle Quattroporte est un élément moteur qui va faire du constructeur italien un véritable acteur mondial avec deux nouveaux sites de production sur deux continents différents mais un coeur solidement plantés à Modène en Italie… Un bien beau discours pour nous vendre une auto américano-italienne.

On retrouve d’ailleurs cette influence dans le dessin du combiné porte instruments qui est, en plus raffiné, celui de la Chrysler 300 et Lancia Thema. Néanmoins l’habitacle de cette nouvelle Maserati est cossu, luxueux et on espère découvrir un niveau de finition digne des meilleurs du marché. Les maseratistes seront heureux de retrouver la fameuse montre, de beaux inserts boisés et alu qui se marient agréablement avec un mobilier qui pourra être uni ou bicolore. Il apparait élégant quoiqu’un peu massif mais l’ensemble apparait chaleureux et raffiné, plus en tout cas que dans une Lancia ou une Chrysler.

 

 

 

 

 

La nouvelle Quattroporte annonce un nouveau chassis, une structure renforcée mais aussi allégée d’une bonne cinquantaine de kilos. Sous le capot, nous devrions retrouver le V8 4.7 L dans une version forte de 475 ch mais aussi une version biturbo de ce moteur qui s’annonce plus véloce puisque forte de 530 ch. Ces moteurs seront accouplés avec une BVA ZF à 8 rapports. Si d’origine la Quattroporte est une propulsion, nous devrions voir arriver un peu plus tard une transmission intégrale.

L’année 2014 devrait voir arriver des moteurs V6 essence et diesel qui viendront compléter l’offre du constructeur de Modène.
Pour découvrir la  Quattroporte 2013 en vidéo, c’est par là :

Pas de gamme de prix, ni même de définition de gamme pour l’instant mais lorsqu’on sait qu’aujourd’hui la Quattroporte se vend à partir de 116.500€, on imagine sans peine que la nouveauté sera vendue un peu chère. Cette nouvelle Quattroporte 2013 sera construite dans l’usine de Grugliasco (ex-Bertone) dans la banlieue de Turin qui est en cours de rénovation.

Une sixième génération de la grande berline Maserati qui sera à découvrir plus en détails lors du NAIAS qui se tiendra du 14 au 27 janvier 2013.

Via Maserati, Youtube.