Grand salon que le salon de Genève 1970 puisque c’est cette année là que Mercedes dévoile le beau prototype C111-II. Cette Mercedes marquera les esprit par sa ligne réussie et très basse ( 112 cm ) associée à un Cx de 0.325, ses portières en aile de mouette et surtout son moteur rotatif Wankel quadrirotor implanté en postition centrale arrière.

Ce moteur dispose donc de 4 rotors de 600 cm3 chacun, alimenté par une injection directe. Ce moteur de 2.4 L développe 350 chevaux à 7000 trs/min et 392 Nm de couple constant de 4000 à 5500 trs, ce qui permet à l’auto d’atteindre les 300 km/h et d’abattre le 0 à 100 km/h en seulement 4.8 sec, ce qui est bien mieux que presque tout ce qui roule à l’époque. Ce moteur Wankel est associé à une BVM5 ZF de type DS-25/1.

Cette auto, pour ne pas être trop lourde selon les critères de l’époque  ( 1240 kg ), dispose d’une carrosserie qui mélange les éléments rivetés sur le plancher porteur en acier et ceux en fibre de verre renforcée par du plastique. La voiture repose sur 4 roues indépendantes ( double triangulation à l’avant, suspension multibras ( 5 ) pour l’arrière ). La voiture est freinée par 4 freins à disque  et est chaussée en 205 VR 14….  Cette C111-2 dispose de 2 réservoirs de 60 L bien necessaires pour alimenter le gourmand moteur rotatif et donner à l’auto un peu d’autonomie. Cette Mercedes mesure 4.44 m de long, 1.825 de large et repose sur un empattement long de 2.62 m.

Au salon de Genève 1970, beaucoup de clients sont prêts à signer un chèque à Mercedes pour que la firme de Stuttgart produise l’auto mais des éléments vont jouer en la défaveur du lancement de cette auto, c’est d’abord la consommation importante du moteur  ( un mal caractéristique des moteurs rotatifs ) puisque la C111-II annonce un consommation de 20 L/100 km ce qui, même à l’époque, est quand même beaucoup. Ensuite ce sera la guerre du Kippour, le premier choc pétrolier et la crise qui en découle seront les coups de grâce à la mise en production de cette Mercedes.

Voici une petite vidéo qui vous permettra d’un découvrir un peu plus .

http://www.youtube.com/watch?v=FZjr5fB-LjE

Enfin, cette C111 réapparaitra en 1975 et 1976 motorisée par un L5 3.0L Turbodiesel de 190 chevaux et 39 mkg environ de couple. Elle battit d’ailleurs quelques records dont celui des 10.000 km à la vitesse moyenne de 252.249 km/h, ce qui reste encore une belle prouesse pour une auto de seulement 190 chevaux. Et pour ceux qui cherchent à obtenir la même teinte orangée, sachez que c’est un subtil mélange de orange et de rouge dont Mercedes garde toujours les proportions secrètes !

Via Mercedes, Youtube.