Après avoir lancé le coupé Mini, le constructeur britannique dévoile les images officielles du nouveau roadster en version de série qui sera présenté lors du prochain salon de Détroit et qui sera sur nos marchés au printemps 2012.

A l’image de ce que nous avons découvert sur le coupé, le roadster Mini est, à quelques détails de finition près, conforme à la version concept dévoilé il y a deux ans déjà. Comme les autres versions, le roadster sera construit dans l’usine Mini d’Oxford aux cotés du coupé.

 

3.728 m de long, 1.638 m de large, 1.390 m de haut et un empattement long de 2.470 m, voilà qui rappelle les mensurations de la version coupé mais le coté découvrable et la ligne sympa du roadster quand il est découvert devrait faire passer un coffre qui n’a rien de gigantesque puisqu’il propose un volume de 240 dm3… toutefois suffisant pour un week end à deux au soleil ou au bord de l’océan !

 

Bien entendu le roadster Mini est proposé avec les mêmes motorisations que le coupé, à savoir :

Cooper : 1.6 L, 122 ch, 160 Nm, Vmax : 199 km/h, 0 à 100 km/h en 9.2 sec et une consommation mixte de 5.7 L/100km.

Cooper S : 1.6 L Turbo, 184 ch, 240 Nm, Vmax : 227 km/h, 0 à 100 km/h en 7.0 sec et une consommation mixte de 6.0 L/100 km.

JCW : 1.6 L Turbo, 211 ch, 260 Nm, Vmax : 237 km/h, 0 à 100 km/h en 6.5 sec et une consommation mixte de 7.3 L/100 km.

Cooper SD : 2.0 L Diesel, 143 ch, 305 Nm, Vmax : 212 km/h, 0 à 100 km/h en 8.1 sec et une consommation mixte de 4.5 L/100 km.

Bien sur comme sur le coupé, il n’y a pas de version 1.4 L 75ch, 98 ch ou 1.6 L diesel 112 ch.

Toutes version du roadster sont associées d’origine à une BVM6 ou en option à une BVA6 avec palettes au volant.

 

Dans l’habitacle, là encore aucune surprise puisqu’on retrouve la planche de bord des Mini, les sièges avant des Mini et le volume du coupé. Bien sur l’habitacle est configurable à volonté et entre les options et les accessoires il sera possible de faire son roadster perso. Pour ne pas alourdir la voiture, pour ne pas augmenter le budget, le roadster dispose d’une capote manuelle qui se révèle simple d’utilisation et suffisante pour ce type de voiture. Un filet anti remous est proposé en option pour augmenter le confort quand on voyage au grand air et les attentif auront aussi remarqué que le roadster dispose de l’aileron arrière mobile qui se déploie automatiquement dès 80 km/h.

 

Pas de surprise en découvrant cette petite nouveauté qui est conforme à ce que Mini avait annoncé mais une petite auto sympathique et “fraiche” qui fera plaisir aux amateurs du genre.

Pas encore de tarification française annoncée, ni même pour la Grande Bretagne mais sachez tout de même que l’on parle d’un premier modèle vendu à partir de 18.050£ . Nous découvrirons tout cela en détail dans 5 ou  mois à la veille de la commercialisation du roadster Mini en Europe. A revoir.

 

Via Mini.