Mini, Mini Clubman, Mini Cabriolet, Mini Coupé, Mini Roadster, Mini Countryman et maintenant Mini Rocketman en attendant une la Mini Coutryman GTI, la Mini Countryman Coupé ou les plus hypothétique Mini Monospaceman et Mini Van….

Si ça ce n’est pas de la gamme et de la déclinaison sur un même thême ou plus justement sur un même nom ! Voici donc la petite Mini Rocketman qui préfigure la future petite version de la Mini parce qu’avec ses 3.419 m de long, elle cède 28 cm à la Mini 3 portes et près de 68 cm à l’imposante Countryman, ce qui n’est pas rien mais qui est beaucoup par rapport à la créatrice de la lignée, je veux parler de la Mini de Sir Alec Issigonis qui se limitait à un peu plus de trois mètres ( 3.05 m ) .

La Mini Rocketman est bien un condensé de Mini puisqu’elle reprend les gymnicks de style de ses grandes soeurs tout en les adaptant à son gabarit compact. On appréciera la structure mixte acier/fibre de carbone, les portes à double charnière ( une belle idée qui a quelques difficultés dans le temps -cf Avantime- ), le toit transparent dont on ne sait pas si il est là pour les futurs passagers ou les visiteurs du stands Mini dans une semaine. La Rocketman repose sur des grosses roues en 18 pouces posées aux 4 coins et dispose d’un étonnant coffre-tiroir prévu aussi bien pour quelques bagages que pour le transport des skis, de vélos ou autre planche à voile.

La voiture adopte enfin une allure joviale, souriante voire même amusante et ceci aussi bien pour l’avant que pour l’arrière de la voiture qui dispose d’étonnants feux arrières à leds en forme d’anses de panier. On notera que les phares avant avec « angel eyes » donnent un faciès lumineux à la Rocketman et d’ailleurs nous devrions les retrouver dans quelques temps sur les Mini de série. La Mini Rocketman est une 3 places et demi voire une 3 places + un emplacement pour les bagages. Une idée hype mais qui ne fait pas particulièrement recette sur l’IQ et qui apparait ici presque saugrenue quand on se rappelle que la Mini originelle faisait voyager 4 personnes dans… 3.05 m.

Mini met en avant sa structure mixte apparente, son toit transparent, son concept 3 1/2 passagers, ses phares et feux à leds, ses enjoliveurs aérodynamiques en fibre de carbone, sa modularité intérieure qui permet à cette Mini d’aller faire un tout petit tour à Ikéa mais quid de la motorisation de cette mini Mini ! Eh bien pas grand chose pour l’instant car nous ne savons rien ou presque sur son mode de propulsion qui n’est pas électrique puisque la Rocketman Concept est annoncée avec une consommation de 3.0 L/100 km et de faibles émissions de CO2 mais alors qu’est ce donc que cette mécanique qui se cache sous le capot de l’auto ? Essence ? Diesel ? Hybride ? Je ne peu vous en dire plus pour l’instant mais il est probable que Mini nous donnera plus de détails dans une semaine.

On découvre un habitacle clair, très sobre ( presque zen ) avec des siège revêtus de microfibre, une banqueete arrière en… fibre de carbone avec des coussins amovibles et un siège passager avant rabattable pour avoir plus de place en cas de nécessité. Mais selon Mini, la grande nouveauté intérieur porte de doux nom d’Unité Mobile de Contrôle. un système multimédia amovible qui permet de se connecter à tout ce qui est possible, qui sert d’écran de visonnage de vos photos, de juke box, de GPS, de radio mais aussi de boite à lettres pour vos e-mails, de lien Facebook ou Twitter en temps réel. Sympa, moderne, djeun’s surement, utile et nécessaire en auto, bien moins sur sauf à être geek ou aimer avoir un fil à la patte ! Reste que ce système multimédia pourrait ben arriver en concession avant la version définitive de la « Rocketman » dans le courant de l’année 2013.

Ci dessous, les premières vidéos de l’auto.

Une petite Mini qui préfigure très surement la future version urbaine de la Mini normale et une évolution que nous suivrons dans les mois à venir en attendant la mini mini Mini dont le format s’approchera de celui de la version originelle !

Via Mini, YCP, ATN, Youtube.