Il y a quelques jours, MINI nous a invités sur le mythique circuit de Linas-Monthléry pour essayer sa gamme JCW mise à jour. Hé oui, les Clubman et Countryman passent la seconde avec 75 ch supplémentaires ! Mais pas seulement, on a pu faire beaucoup d’autres activités…

Rendez-vous nous est donné sur ce circuit légendaire pour fêter une fois de plus les 60 ans de la marque de la plus belle des manières : en s’amusant ! On arrive au pavillon 1924, lieu événementiel du circuit qui cache en son antre 2 futures MINI très attendues : la MINI électrique (ou Cooper SE) et la MINI JCW GP3, la MINI ultime encore sous son camouflage de record du Nürburgring.

Après un discours du boss de MINI France, nous sommes divisés en plusieurs groupes pour les activités de la journée. La première d’entre elles, la moins fun : le tout chemin en MINI Countryman.

Après quelques croisements de ponts et montées abruptes, il faut dire que le petit SUV de la marque germano-britannique ne se débrouille pas mal du tout ! Merci la gestion All 4.

Allez, on veut du sport nous ! Direction donc la partie piste du circuit de Montlhéry pour prendre en main la gamme MINI JCW !

On va lâcher les 306 ch, pour reprendre le slogan de la marque. La nouvelle génération de moteur pour les Clubman et Countryman gagne donc 75 ch, c’est beaucoup ! La voiture gagne presque 1/3 de puissance ! Beaucoup de points d’exclamation pour traduire la surprise. C’est rare qu’une voiture de cette taille gagne autant de puissance lors d’un nouveau restylage. Mais, si on se replace dans la gamme, on trouve en face la 308 GTi, la Mégane RS ou encore la Golf R. Il fallait donc obligatoirement gagner en puissance par rapport aux 231 ch de la gamme précédente.

On reviendra dans un second article sur l’essai de cette version de 306 ch pour comprendre comment ils ont gagné ces 75 ch.

Pour l’instant, ce que l’on veut savoir, c’est si ces canassons sont en forme ! Premiers tours de roue, on sent que le moteur dispose de plus de vigueur, mais la montée en régime se fait avec beaucoup trop de linéarité. C’est dommage… Ceci étant, le châssis et les roues aux 4 coins de l’auto permettent toujours autant de fun avec ce fameux “Gokart Feeling”. Même si, je vous l’accorde, le MINI Clubman n’a plus rien à voir avec la MINI d’avant l’ère BMW.

Mais, lorsque l’on jette la voiture dans les virages, qu’on passe sur les vibreurs de ce circuit, on oublie rapidement son poids (1 600 kg quand même). Et on laisse grandir sur notre visage le sourire que procurent de telles sensations.

On enchaîne ensuite avec un baptême en MINI JCW Hatch avec des “chaussettes” Easydrift sur les pneus arrières, de quoi faire drifter la petite bombinette d’Oxford. Les sensations sont sympathiques mais il faut que je vous avoue avoir eu très envie de prendre le volant… Mais, comme nous étions sur un événement client, il était impossible à l’organisation de nous faire essayer… Je suis sûr que MINI nous lit et fera en sorte de combler cette frustration. 😀

Dernier événement de la journée, petite démonstration de la MINI GP3. Si vous voulez la voir en action, direction notre Instagram @blogautomobile. Et pour les autres, voici pour conclure quelques photos de la belle. Et oui, encore un peu de patience pour la voir sans son camouflage. (un petit doigt nous dit que ça interviendra le 22 novembre prochain lors du salon de Los Angeles…)

Merci à MINI France pour l’invitation.

Photos : Ugo Missana