m1mykigb4fe1

Le Murano nouveau est arrivé. Douze ans après la première génération, qui avait fait son petit effet lors de sa sortie en 2002, Nissan nous présente le Murano version 2014, directement inspiré du concept-car Resonance que nous avions découvert pour la première fois en janvier 2013, à l’occasion du Salon de Détroit.

Sans surprise, le passage à la série a laissé quelques traces. Si l’on reconnait sans peine les lignes du concept-car, l’ensemble a quelque peu perdu en finesse avec, notamment, des parties avant et arrière plus massives. Une sensation essentiellement due à l’intégration de nouveaux blocs optiques qui, bien que reprenant la forme générale (en « boomerang ») de ceux du Resonance, s’avèrent bien moins fins et alourdissent quelque peu la ligne générale. Même critique que sur le dernier Nissan Note donc, qui avait beaucoup déçu lors de sa sortie. Mais le jugement sera tout de même moins sévère ici que sur le Note, le Murano ayant réussi à rester bien plus proche que ce dernier du concept original, en particulier pour le profil, quasiment inchangé. Au final, on retrouve donc un véhicule séduisant dont les volumes sont bien mis en valeur par des flancs galbés et un joli pavillon flottant.

A en croire Nissan, l’intérieur serait placé sous le thème de « l’appartement mobile ». Que faut-il entendre par là ? Des banquettes sur 4 roues ? Bref, une voiture quoi. Au-delà du traditionnel blabla marketing, on sait au moins que, comme c’est déjà le cas actuellement, l’habitacle du Murano sera proposé avec des teintes sombres ou, comme sur les images ci-dessous, des teintes claires. Ainsi habillé, l’habitacle lumineux devrait être un endroit agréable à vivre, à condition toutefois que l’équipement de série se révèle à la hauteur des prétentions haut de gamme de l’engin (car, à lire le communiqué de presse officiel de cette version spec US, on aurait presque l’impression que tout sera en option sur le nouveau SUV Nissan…).

Au chapitre équipement, le Murano pourra être équipé, en vrac : du désormais classique démarrage mains libres, d’une caméra de recul, de phares bi-xénon, d’un tout ouvrant panoramique, de sièges chauffants à l’avant mais aussi à l’arrière, d’un radar de recul, d’un système d’avertissement d’angle mort ou encore d’un système « d’avertissement de sortie de voie ». Bref, rien que du classique sur une auto haut de gamme de conception moderne. Le communiqué officiel de Nissan qui met en avant le verrouillage automatique des portières, les nombreux espaces de rangement et la radio avec système RDS suffisent à nous faire comprendre que le Murano ne sera pas un précurseur sur le plan technologique.

A sa sortie en fin d’année, la version américaine du Murano 2014 sera motorisée par le V6 3,5 L dé 260 ch, associé à une boîte CVT. La version européenne, attendue pour l’an prochain, devrait comme l’actuelle être proposée avec un bon vieux dCi bien de chez nous. Un minimum si Nissan entend développer sur notre marché les ventes de ce gros bébé, qui ne s’est écoulé qu’à 69 exemplaires en France en 2013.

nissan_murano_14Le nouveau Murano en vidéo :


Via Nissan