lrnewdiscoverylrnewdiscoverydynamicoffroad28091114-resize-1024x682

Il est 22h à l’heure où je commence à écrire ces mots, et toi, cher lecteur n’aura sûrement plus la tête à lire/analyser un monologue sur le bien fondé (ou non) d’une descendance du légendaire Land Rover Discovery en rupture avec le passé. Je m’en tiendrai donc aux faits.
Il y a un peu moins d’un an, vous pouviez lire sur ces mêmes pages un essai chant du cygne du Land Rover Discovery 4, véritable héritier d’une lignée initiée en 1989, à lire et relire ici.

On efface tout et on recommence ! Le concept-car Discovery dévoilé en 2014 laissait présager de profonds changements et non plus une simple évolution comme l’a été le Discovery 4.
Extérieurement, on retrouve donc presque trait pour trait les lignes du Discovery Concept obéissant aux nouveaux signes distinctifs de la marque : optiques effilées, fine calandre à double barre horizontale,  sabots avant et arrière en aluminium, toit « flottant » permettant de choisir une couleur différente pour ce dernier. Au premier abord, c’est donc typiquement un Discovery Sport taille 3/2.
La nouvelle identité visuelle apparue sur l’Evoque dont le succès n’est plus à démontrer se décline une nouvelle fois sur la gamme. Après un renouvellement complet, il ne restera donc que le très attendu hériter du Defender à remplacer.

Mais ce qui a fait le succès du Discovery (plus de 2 millions d’unités vendues depuis presque 27 ans d’existence), outre ses capacités de franchissement hors-normes (en témoigne le défunt Camel Trophy), c’est son habitabilité !
Et oui, chez Land Rover, si vous avez une grande famille, c’est vers LUI qu’il faut se tourner !
7 grandes places, plus de 2500 Litres de disponibles en configuration de chargement optimale avec une ouverture de coffre qui s’effectuera toujours en deux parties (hayon + seuil de coffre). Avec une capacité de tractage poussée à 3,5 Tonnes, partir à l’aventure pendant des mois est donc une option à envisager sérieusement si vous compter acquérir un tel véhicule : il est apparemment fait pour ça !

Mais si j’en crois mon paragraphe, j’ai donc tout faux ! Les caractéristiques intrinsèques du Discovery sont conservées, seul le style change radicalement. Mais qu’en est-il du reste ? Un Land Rover se doit de pouvoir affronter la nature en toute quiétude.
Le nouveau Discovery ne devrait, une fois de plus, pas vous décevoir. Avec pas loin de 500 kg de gagné via l’utilisation d’une structure en aluminium, la 5ème génération de la légende promet une habileté au franchissement optimale.
Un gué d’un mètre, pas de problème, ça passe ! Le tout nouveau Terrain Response 2 vous assure quiétude en toute situation agissant sur le couple moteur à la sensibilité du passage de rapport. Une nouvelle caractéristique fait son apparition : si le conducteur choisit à tort un mode de conduite peu adapté au terrain, le système prend la main et reconfigure automatiquement les paramètres concernés.
Enfin, le All-Terrain Progress Control (ATPC) permet au conducteur de choisir une vitesse de progression à sa convenance, l’électronique fait le reste quel que soit la surface !

lrnewdiscoveryextloc28091193-resize-1024x410

Seront disponibles lors du lancement au printemps 2017 3 moteurs Diesel et un moteur essence : les 4 cylindres TD4 et SD4 développent respectivement 180 et 240 ch et un 6 cylindre TD6 de 258 ch peut être choisi du côté des Diesel.
L’offre essence sera pour le moment constituée d’un seul V6 3.0 L de 340 ch, dénommé Si6.

L’offre devrait débuter aux alentours de 50 000€, soit environ le même prix que la génération précédente. Sauf que cette fois, il faudra faire avec un 4 pattes Diesel de 180 ch, que j’avais déjà jugé un peu trop juste sur d’autres modèles de la gamme pourtant plus petits…
J’espère pouvoir vous donner mes impressions au plus tôt sur la conduite !

lrnewdiscoverystudioside28091101-resize-1024x769

 

Crédits Photos : Land Rover