Avant la révélation à la presse de sa nouvelle citadine au prochain salon de Genève, Lancia,  jamais en retard d’une tendance, se la joue geek et adepte des nouveaux réseaux sociaux en invitant à Turin une grosse dizaine de bloggeurs européens à découvrir en exclusivité son nouveau produit.


La traversée de la capitale du Piémont et l’arrivée dans les anciennes usines FIAT transformées en centre culturel et commercial ( hotel de luxe, galeries marchandes, restaurants, musée, salle de concert , cinéma …) se déroule non sans cliché à bord d’un Hulysse conduit virilement sous un concert de klaxons et au milieu d’un cortège de petits bolides italiens. Ambiance garantie pour les fans de citadines populaires transalpines. Avant de découvrir Ypsilon, Lancia convie ses invités à une visite de la collection privée de Giovanni et Marella AGNELLI à la Pinacoteca de Lingotto suivie d’un dîner avec le staff dirigeant les services commerciaux, design et marketing de la marque au Bollo, bulle de verre abritant la salle du conseil d’administration du groupe et qui offre une vue nocturne imprenable sur Turin. L’occasion rêvée de fouler la fameuse piste de 24 mètres de large et 2,4 kilomètres de long sur le toit de l’ancienne plus grande usine automobile en Europe et deuxième dans le monde.

La rencontre avec la nouvelle Ypsilon se fait à l’Officina 83, le Centro Stile du groupe Fiat inauguré en juillet 2007 dans l’immense parc industriel de Mirafiori : Salles de réunion, salle de démonstration virtuelle des voitures et deux salles de présentation des modèles y accueillent environ 200 salariés, designers, modélistes, etc … Pour ce lieu qui ressemble à un musée d’Art Moderne, Fiat a signé un accord avec la fondation des Musées de Turin pour des expositions temporaires. Dès l’entrée une hotesse couvre pudiquement les lentilles de nos appareils photos et autres smart phone d’un sticker illustré des logos Fiat, Alfa Roméo et Lancia. Les photos illustrant cet article m’ont été fournies par voie officielle …

Claudio NERVI, chef produit Lancia, se plait à nous raconter les 25ans d ‘histoire du modèle depuis l’Y10 de 1985  à  la citadine 5 portes dévoilée aujourd’hui. L’occasion de rappeler le côté irrévérencieux et décalé du concept à travers un échantillon de spots TV auxquels la France a malheureusement peu goûté, mettant notamment en scène le couturier Gabanna pour un hymne constant à la voiture mode et branchée, la citadine VYP ( Very Ypsilon People!)… Pourtant, très vite, l’enthousiasme s’émousse quand on comprend que la voiture qu’on nous dévoile nous apparaitra uniquement dans la salle de réalité virtuelle et non en concret alors qu’elle existe belle et bien et doit se trouver à quelques mètres de nous dans une des salles de présentation du complexe. De nos 5 sens émoustillés par cette exclusivité, Lancia ne saura exciter que la vue. Certes le réalisme de la présentation est bluffant, aucun détail n’échappe à nos pupilles, mais l’émotion n’y est pas, l’écran nous garde de pouvoir toucher les courbes tôlées de la voiture, apprécier le grain de ses plastiques, carresser la finesse de ses chromes. Néanmoins le pari est en passe d’être gagné pour nos hôtes grâce à l’intervention talentueuse et pédagogique des designers exterieur et interieur , respectivement Alberto Dillilo et Rosella Guasco. Heureusement le véhicule virtuellement dévoilé est définitivement craquant et l’assistance encense unanimement son élégance et son tempérament , deux mots chers à la marque qui les revendique comme ses emblèmes.

La nouvelle Ypsilon a un peu grandi ( paradoxalement elle délaisse la plate forme de la Punto pour celle plus petite des Panda et 500 légèrement étirée) mais surtout, la grande nouveauté ce sont ses portes arrières dont les poignées cèdent à la mode du camouflage. L’illusion fonctionne: lors des premiers tests clients, Lancia confie qu’une majorité de femmes croyait admirer une 3 portes! Cette nouvelle structure de carrosserie permet à Ypsilon de gagner en assurance et en crédibilité face à ses concurrentes tant en gardant le chic baroque et décalé de ses ainées. Si les premiers dessins qui nous sont présentés datent de 2006 ( à cette date la Delta n’est pas encore sur la route), les dernières retouches sont récentes et ont porté sur la face avant et notamment la calandre suite à l’intégration du blason Chrysler dans le giron du groupe Fiat. Je regrette personnellement que ces ultimes modifications accouchent au final d’un faciès de bébé PT Cruiser. L’arrière de la voiture a plus facilement trouvé son style et l’identification aux codes stylistiques de la marque est évidente. Un sondage dans la salle confirme que le style de la nouvelle Ypsilon est plus apprécié à l’arrière qu’à l’avant, de même, parmi les nombreux coloris proposés ( dont à nouveau des possibilités de carrosserie bicolore), le Black Gold gagne haut la main au chapitre émotion.

L’ensemble du produit ravit par sa hardiesse, son élégance, et on l’espère, sa qualité de fabrication ( les vues intérieures présentées sont enthousiasmantes). Arnaud BELLONI, Directeur Lancia France, se réjouit de pouvoir enfin venir semer la zizanie dans les ventes de Yaris , C3 et autres Polo avec ses modèles d’acces de gamme ( Argento)  et de pouvoir batailler en version Platinium avec les stars Mito, Mini, DS3 et A1 . Les objectifs sont élévés et seront soutenus par un budget de communication jamais égalé pour ce modèle. L’homme, fort en style et en verve clame haut et fort que  » le luxe n’est pas un privilège, c’est un droit ! » Grace à un positionnement prix compétitif, Lancia entend étendre l’accès au luxe automobile en couvrant plusieurs segments du marché des citadines, grâce à l’inédite carrosserie 5 portes et à un design voulu plus masculin. Ainsi vous noterez le nouveau logo Ypsilon certes toujours glamour mais désormais plus fort, exprimant plus de puissance pour mieux toucher la gente masculine qui se soustrait aujourd’hui du clivage sexiste du marché automobile ( petites voitures pour les femmes, et grosses voitures pour ces messieurs) et se plait à rouler en Mini ou en Fiat 500).

Prochaine étape dans la révélation de la nouvelle Ypsilon, sa présentation physique au salon de Genève, puis ses essais route à Saint -Tropez auxquels le Blogautomobile est convié avant la commercialisation prévue en juin. L’occasion de mettre en avant ses atouts techniques , notamment le nouveau TwinAir 0.9l ( 99g deCo2) et le Magic Parking de deuxième génération.