Difficile mais l’Ypsilon est une citadine différente et pas commune et rien qu’en cela on peut presque dire que Lancia a réussi son coup. Une auto aux proportions étonnantes, avec des rondeurs, un peu de hauteur et le tout dans un peu plus de 3.80 m de long. L’ensemble est assez chic, sort de l’ordinaire ( mais est ce ce que veut la clientèle d’une citadine ? ) et devrait plaire dans les beaux quartiers ou chez ceux qui ont une affection particulière pour Lancia ou qui veulent autre chose qu’une Polo ou une A1.

On découvre un profil travaillé, une poupe toute en courbes avec des feux arrières qui s’inspirent de ceux de la Delta tout en étant plus complexe dans leur allure en reprenant la forme du Y à l’envers. Le hayon bombé dispose d’un dessin tout en arrondi qui suit la ligne de toit et qui offre une jolie apparence. L’Ypsilon est au final très italienne dans son dessin et son apparence et son coté hype sera renforcé avec la possibilité d’obtenir la fameuse peinture bicolore aussi chère à Lancia que l’alcantara.

Pour ce qui est des dimensions exacte de la nouvelles Ypsilon, les voilà :

L : 3.84 m

l : 1.67 m

h : 1.51 m

Empattement : 2.39 m

On apprend succintement pour l’instant que la Nuova Ypsilon sera proposée avec les moteurs L2 0.9 L TwinAir, L4 1.4 L MultiAir et L4 1.3 JTD-m. Cette nouvelle Ypsilon est construite sur la plateforme de la Fiat 500 et une partie de la structure de la petite Fiat est aussi de la partie sur la Lancia. Pas d’information sur l’habitacle si ce n’est une photo qui nous dévoile un intérieur en cuir chocolat, un combiné porte instruments central ( un rien massif de prim’abord  ) et un levier de vitesse implanté en hauteur. Lancia annonce quelques 600 combinaisons possibles grâce aux teintes, aux selleries et aux jantes.

A première l’auto apparait comme réussie, prête à devenir une Chrysler Ypsilon ( cf les barrettes de calandre ) et surtout la singularité de son apparence sera un atout non négligeable…ou un frein pour une clientèle éprise d’une certaine banalité automobile et qui est très présente dans le segment des citadines. Néanmoins, on ne peut que saluer l’audace de cette vraie Lancia italienne qui semble avoir des arguments à faire valoir. A suivre dans la semaine… avec l’Alfa 4C GTA ! 😉

Via Lancia, Autoblog.