Charles Morgan.1

Charles Morgan, troisième du nom quitte définitivement l’entreprise fondée par son grand père en 1910. Après avoir été démis de ses fonctions de directeur général de l’entreprise en mars dernier et remplacé par Steve Morris, C.Morgan « the third » occupait une fonction honorifique et marketing puisqu’il lui revenait de faire la promotion et les mondanités de la marque sur la planète. 

Charles Morgan.4

Reste que son statut de descendant du fondateur de la marque de Malvern l’autorisait à donner son avis sur la politique commerciale, industrielle et peut être financière de l’entreprise. Selon les britanniques d’Autocar, c’est cette fonction qui lui a coûté définitivement sa place car il semble que les avis divergeaient entre Charles Morgan et les membres de l’actuel conseil d’administration.

Le communiqué officiel annonce qu’il reste toutefois  un des actionnaires de Morgan Motors mais qu’il n’aura désormais plus d’action ou d’avis sur la gestion globale de la firme automobile anglaise. Dommage, il était encore un peu le gardien du temple, de l’esprit maison et de la devise de ses illustres parents :« Build only what is ordered » 

Charles Morgan.9
On se souviendra de son caractère enjoué, de son implication en course et dans la vie de l’entreprise, de son coté un peu people mais tout cela n’a pas empêché Morgan Motors de bien évoluer et de vivre plutôt correctement ces dernières années. Une page se tourne donc définitivement et laisse place au pouvoir actuel, celui de l’argent et des conseils d’administration, dommage !

Charles Morgan.8

Via Morgan, Autocar.