Durant le Mondial de l’automobile, le constructeur de Rüsselsheim s’est montré plutôt discret, préférant travailler plutôt le fond que la forme  avec les nouvelles générations de moteurs et la mise en avant de la nouvelle Corsa et des évolutions des différents modèles de la gamme. Toutefois, et comme c’est une tendance du moment, Opel aime aussi beaucoup les chiffres ronds et nous en a proposé deux ces derniers jours. Détaillons un peu tout ça ce jour.

S’il a été dévoilé officiellement au salon de Paris, le nouveau bloc moteur diesel L4 2.0 L Ecotec CDTI ne fera pas son apparition sur un modèle de la gamme Opel avant la fin de l’hiver 2015. C’est la grande berline Insignia qui sera la première voiture de la marque à profiter de ce nouveau bloc 2.0 L diesel qui va dans un premier temps être proposé en version 170 ch. Ce moteur aux normes Euro6 remplacera l’actuel 2.0 L CDTI 2.0 L 165 ch. Si la base reste la même, ce L4 2.0 L CDTI 2015 profite d’une nouvelle culasse en aluminium et d’un cache arbres à cames en matériaux composites. Il reçoit aussi un nouveau module d’arbre d’équilibrage en aluminium pour mieux contrôler les vibrations du moteur et permettre ainsi un plus grand confort de conduite mais aussi acoustique. Ce bloc reçoit aussi une nouvelle ECU qui permet à l’ensemble d’annoncer 170 ch au lieu de 165 ch mais surtout 400 Nm au lieu des 350 Nm actuels.

Pour être conforme aux normes Euro6, ce moteur est équipé d’un système de traitement des NOX (oxydes d’azote). Dans le cas de ce moteur de forte cylindrée, comme c’est ici le cas, (NDLA : Oui il va falloir s’y faire un moteur L4 2.0 L est désormais un gros bloc moteur…) les ingénieurs n’ont eu d’autre choix que de faire appel à un dispositif de post-traitement de type SCR (réduction catalytique sélective) baptisé BlueInjection chez Opel mais qui ressemble beaucoup à ce que font les concurrents.

Ce moteur devrait être décliné au fil des mois en plusieurs puissances et sur plusieurs modèles de la gamme Opel.

A peine le Mondial de l’automobile fermé, le stand pas encore démonté que le constructeur nous parle de chiffres et en premier lieu ceux qui concernent la Corsa qui est proposée à la commande depuis les premiers jours de septembre dans les concessions de la marque. Ainsi on apprend qu’en six semaines environ ce sont 30.000 exemplaires de la nouvelle version de la citadine qui ont été commandés par les clients. Chez Opel on se dit heureux d’un tel résultat et Peter Christian Küspert, vice-président des ventes et de l’Après Vente chez Opel de dire :  » La nouvelle Corsa prend un excellent départ. Même si les clients n’ont pas été en mesure de la voir chez les concessionnaires et de l’essayer, nous enregistrons déjà de très nombreuses commandes. Cette situation démontre que notre offre, savant mélange de design, de technologie et de prix, a de sérieux arguments à faire valoir ».
Tout cela est bien mais il faudra voir ce que cela donne dans le temps sur le marché face à une concurrence toujours très active et vorace sur ce segment B.

Opel adore le Mokka ! Non content d’avoir renouvelé l’esprit sérieux de la marque, le petit SUV cartonne sur les marchés européens et vient de passer le cap des 300.000 exemplaires vendus dans l’UE. Deux ans de vie, 300.000 unités c’est à dire quelques 150.000 ventes par an, voilà une belle réussite à laquelle on doit ajouter les versions Chevrolet elles aussi vendues en Europe sur la même période. Le petit SUV est désormais la 3eme meilleure vente d’Opel derrière les Corsa et Astra et il réussit une belle carrière sur les marchés d’Allemagne, d’Autriche et de Finlande sans compter le Royaume Uni et la France où il fait aussi un beau parcours commercial. Le constructeur compte encore enfoncer le clou en 2015 et 2016 grâce à l’arriver de la version équipée du nouveau L4 1.6 L CDTI.
Comme pour la Corsa, Peter Christian Küspert y est allé de son petit discours : « Le Mokka illustre à la perfection notre idée de la voiture enthousiasmante. C’est un modèle doté d’une technologie ultramoderne proposé à un prix abordable. Les ventes de Mokka sont même passées à la vitesse supérieure ces derniers temps puisqu’il n’a fallu que 7 mois pour comptabiliser les 100.000 dernières commandes. Nous sommes ravis d’avoir un best-seller parmi les SUV urbains. C’est un gage de réussite et un élément capital de notre nouvelle offensive produit ».

Nous terminerons ce topo par une question: Qu’est devenu le teaser Opel Karl ? Que devait il annoncer réeellement ou était il un simple coup de buzz ? Aucune trace sur le stand Opel, rien !
Aucune réponse à vous apporter pour l’instant et il faudra voir si le remplaçant attendu de l’Agila est bien le Karl … A suivre.

NDLA : Les ventes sous le logo Vauxhall sont bien évidemment comptabilisées dans ces chiffres.

Via Opel.