Rapidement aperçue il y a quelques semaines sans détail ni explication, le constructeur au blitz revient à une semaine de l’ouverture du salon de Genève avec une première série de photographies et des éléments qui nous permettent d’en apprendre plus au sujet de cette « grande » compacte très sportive qui semble avoir été mise au point pour claquer un chrono sur le grand Ring et pour rabattre le « caquet » à la mégère Renault Mégane R.S

Opel Astra_OPC_Extreme_2015.1

Chez Opel, on y est pas allé de main morte avec cette Astra OPC Extreme développée sur le circuit de l’Eifel. Cette nouveauté emprunte bon nombre d’éléments à la version qui court depuis 2013 sur le circuit allemand. Cette Astra OPC Extreme se distingue par une diminution de poids d’une centaine de kg ! Les matériaux comme la fibre carbone ou l’aluminium sont ainsi présents un peu partout sur cette Astra. La FDC est un matériau robuste et léger et Opel n’a pas lésiné sur son usage. On en retrouve dans l’aileron arrière à l’aérodynamique optimisée, le diffuseur, la lame de spoiler avant, le capot arrière, les tirants de suspension, le capot moteur, le jeu de jantes, les aérations des passages de roue arrière et le pavillon.

Les roues en fibre de carbone permettent de gagner 20 kg par rapport (5 kg par roue) à des modèles en aluminium de même dimension. Le toit en fibre de carbone ne pèse que 2.6 kg c’est à dire près de 70% de moins que la version en tôle. Les ailes sont réalisées en aluminium et ne pèsent que 800 grammes l’unité au lieu des 2.2 kg pour une aile en acier.

La voiture est toujours propulsée par un L4 2.0 L Turbo de plus de 300 ch qui est le plus puissant L4 fabriqué par le constructeur. Ce bloc moteur en aluminium est associé à une BVM6 transmettant la puissance aux roues avant via un différentiel à glissement limité classique qui doit favoriser la motricité de ce sportive. Le freinage est assurée par système mis au point avec Brembo. Ce système prévoit des grands disques en 370 mm à l’avant pincés par des étriers surdimensionnés à 6 pistons. L’Astra dispose d’un chassis retouché et avance des ensembles ressorts/amortisseurs entièrement réglables. La voiture est au contact du sol grâce à des pneumatiques Hankook Ventus R-S3 en 245/35 R 19.

L’habitacle est de la même veine sportive puisqu’on découvre, dès on regarde dans le cockpit, l’absence de banquette arrière remplacé par un bel arceau de sécurité. On note aussi la présence de sièges baquets spécialement dessinés par Recaro avec coque en fibre de carbone et garniture mixte cuir/alcantara. Le spécialiste Schroth a fourni les harnais de sécurité à 6 points. Le volant est recouvert de cuir et de daim surpiqués de jaune (avec point milieu) et le cache central est décoré d’un insert en  fibre de carbone. La console centrale s’habille elle aussi de fibre de carbone et pour le reste nous sommes bien dans une ASTRA GTC puisque le mobilier et le combiné porte instruments sont identiques.

Cette auto reste pour l’instant un show car puisque le constructeur explique : « Si la réaction du public est aussi positive que prévu, Opel compte lancer une production en petite série de cette Opel Astra OPC EXTREME homologuée pour la route. »

A suivre.

Via Opel.